NOUVELLES
05/10/2017 04:36 EDT | Actualisé 05/10/2017 05:29 EDT

Québec solidaire et Option nationale sont en voie d'unir leurs destinées

QUÉBEC — Une entente de principe est intervenue entre Québec solidaire et Option nationale en vue de fusionner les deux partis souverainistes.

L'annonce officielle du mariage entre les deux formations politiques sera faite jeudi après-midi à Québec, en présence du porte-parole de Québec solidaire, le député Gabriel Nadeau-Dubois, et le chef d'Option nationale, Sol Zanetti.

Le parti Option nationale avait été fondé en 2011 par l'ex-député péquiste Jean-Martin Aussant, qui jugeait alors le Parti québécois trop tiède sur la question de la souveraineté.

Avant d'entrer en vigueur, l'entente de principe signée jeudi entre les dirigeants des deux partis devra être entérinée par leurs membres dans les prochains mois.

Le chef de l'opposition officielle, Jean-François Lisée, a minimisé l'importance de cette fusion, en affirmant qu'Option nationale accaparait seulement «en bas de la moitié d'un pour cent» du vote des électeurs.

Le chef péquiste a réaffirmé en point de presse jeudi matin que le Parti québécois était le seul parti souverainiste apte à prendre le pouvoir, à déloger les libéraux de Philippe Couillard et à barrer la route à la Coalition avenir Québec de François Legault.

«Séparés ou ensemble», Québec solidaire et Option nationale ne font qu'augmenter les chances de favoriser l'élection d'un «gouvernement fédéraliste de droite», selon lui.