NOUVELLES
05/10/2017 11:30 EDT | Actualisé 05/10/2017 12:42 EDT

Les revenus et les profits de Richelieu ont progressé au 3e trimestre

MONTRÉAL — Le fabricant et distributeur de quincaillerie Richelieu (TSX:RCH) a vu son chiffre d'affaires croître de 15 pour cent au cours du troisième trimestre, ce qu'il a surtout attribué à la contribution de ses récentes acquisitions.

La société montréalaise a affiché jeudi un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 18,1 millions $, soit 31 cents par action, en hausse de 4,9 pour cent par rapport à celui de 17,3 millions $, ou 30 cents par action, de la même période l'an dernier.

Les revenus du trimestre clos le 31 août ont avancé à 253,2 millions $, en regard de ceux de 220,2 millions $ cumulés au cours du même trimestre un an plus tôt.

Les ventes de Richelieu ont progressé dans tous ses segments d'activités — elles ont gagné 14,1 pour cent à 213,2 millions $ sur le marché des fabricants et 19,8 pour cent à 40 millions $ sur celui des détaillants. L'entreprise a attribué ces gains à ses investissements et ses efforts de développement de marché au Canada et aux États-Unis, qui l'ont vu gagner des parts de marché et de nouveaux clients.

Les revenus canadiens de Richelieu ont grimpé de 17,5 pour cent à 171,7 millions $ au plus récent trimestre, tandis que ceux réalisés aux États-Unis ont progressé de 11,2 pour cent à 63,4 millions $ US.

L'entreprise a profité du dévoilement de ses résultats pour signaler qu'elle avait acheté du distributeur Tamarack, de Cincinnati, en Ohio, au début août. Richelieu s'est réjoui de cette transaction, qui augmentera ses activités dans un État où elle exploite déjà un centre de distribution, mais elle n'a pas donné de détail financier sur l'acquisition. 

Par ailleurs, le conseil d'administration de Richelieu a autorisé le versement d'un dividende trimestriel de 5,67 cents par action. Celui-ci sera payé le 2 novembre aux actionnaires inscrits en date du 19 octobre.

L'action de Richelieu a atteint jeudi un nouveau sommet pour les 52 semaines à la Bourse de Toronto, à 32,75 $. Plus tard en après-midi, elle se négociait à 32,39 $, en hausse de 39 cents, ou 1,2 pour cent.