NOUVELLES
05/10/2017 05:49 EDT | Actualisé 05/10/2017 06:42 EDT

Hamilton souhaite étoffer son avance au championnat lors du GP du Japon

SUZUKA, Japon — Le pilote Mercedes Lewis Hamilton pourrait étoffer son avance au championnat lors de la dernière manche de la portion asiatique du calendrier de la Formule 1, dimanche, au Grand Prix du Japon.

Avec cinq courses à négocier, Hamilton mène par 34 points devant son adversaire chez Ferrari Sebastian Vettel. Ce dernier, qui était parti de la dernière place sur la grille de départ, a fini quatrième à Sepang — deux rangs derrière Hamilton.  

Une victoire à Suzuka permettrait au Britannique de s'approcher de la conquête d'un troisième championnat des pilotes en quatre ans avec Mercedes, et d'un quatrième titre en carrière.

Mercedes fut moins rapide que Ferrari et Red Bull dans une deuxième course consécutive au Grand Prix de Malaisie, le week-end dernier, après Singapour.

«Nous sommes toujours en tête du championnat, et nous disposons toujours d'une très bonne voiture, a confié Hamilton jeudi. Nous tentons d'améliorer notre compréhension de la voiture à chaque course, parce que de nouvelles variables sont constamment ajoutées à l'équation et qu'elles peuvent nous déstabiliser si nous ne faisons pas attention.»

Mercedes réfléchissait à adopter de nouvelles composantes aérodynamiques pour le Grand Prix du Japon.

«Après la Malaisie, nous avons analysé nos problèmes, avons commencé à identifier des causes et à concocter des solutions», a révélé le directeur technique de Mercedes Toto Wolff.

«Bien que nous tentons d'améliorer nos performances à certains endroits, nous devons garder à l'esprit les choses qui ont fait notre force cette saison, a nuancé Wolff. Notre voiture a obtenu davantage de positions de tête et de victoires que quiconque, et nous menons dans chacun des classements.»

Vettel, qui a pu compter sur un nouveau moteur en Malaisie, a triomphé à quatre reprises au Japon.

Le pilote Red Bull Max Verstappen, qui a facilement dépassé Hamilton en route vers la victoire en Malaisie, est sixième au classement des pilotes et tentera de poursuivre sa lancée au Japon.

«Suzuka sera toujours une place spéciale pour moi puisque c'est ici que j'ai commencé ma carrière en Formule 1, a rappelé le Néerlandais. C'est une piste de course classique.»

Massa voudrait continuer encore un an

Paul di Resta, Robert Kubica ou Felipe Massa? L'identité du coéquipier de Lance Stroll la saison prochaine chez Williams continue de faire jaser.

L'enjeu a de nouveau été abordé jeudi à Suzuka, cette fois avec le principal intéressé lui-même. Massa, qui a accepté d'effectuer un retour pour une saison avec l'équipe britannique à la suite du départ surprise du pilote finlandais Valtteri Bottas pour Mercedes, ignore toujours ce que l'avenir lui réservera. Mais cela ne semble pas l'incommoder outre mesure.

«Pour être franc avec vous, je suis très détendu. Je m'amuse et j'essaie de faire de mon mieux pour les dernières courses cette saison même si j'ignore ce qui arrivera l'an prochain. Ça ne me dérangerait pas de revenir pour une autre saison. Je crois que je peux encore accomplir de grandes choses. Je peux apporter beaucoup à l'équipe, comme c'est déjà le cas, et peut-être que ce serait bien de revenir une autre année. Mais je ne suis pas responsable de la décision; elle revient à l'équipe.»

Le Brésilien, qui est âgé de 36 ans, a précisé qu'il n'avait pas établi d'échéanciers pour conclure une entente avec Williams en prévision de la prochaine campagne, bien qu'il aimerait pouvoir être fixé le plus rapidement possible.

«Je crois que ce serait préférable pour l'équipe et moi que nous sachions où nous nous dirigeons avant la course au Brésil. Nous verrons si c'est réalisable, mais j'espère que ça le sera.»