NOUVELLES
05/10/2017 08:38 EDT | Actualisé 05/10/2017 09:00 EDT

Dette: le Congo-Brazzaville veut négocier avec ses créanciers

Le Congo-Brazzaville a annoncé jeudi qu'il voulait renégocier avec ses créanciers les termes de sa dette estimée à 110% par le Fonds monétaire international (FMI), qui vient de boucler une mission dans ce pays pétrolier d'Afrique centrale.

"Le contexte actuel commande que des mesures immédiates soient prises pour améliorer la situation de la dette", indique le gouvernement congolais dans un communiqué à l'issue de la mission du FMI, menée du 26 septembre au 4 octobre.

"La République du Congo souhaite accélérer les négociations pour parvenir à un programme soutenu par le FMI, tout en préservant les acquis sociaux", indique encore le communiqué alors qu'un tel programme a déjà été conclu avec d'autres pays d'Afrique centrale frappés par la chute des prix du pétrole.

Dans son propre communiqué, le FMI a évalué la dette du Congo "à environ 110 pour cent" du produit intérieur brut (PIB), soit "5.329 milliards de francs CFA" (environ 9,14 milliards de dollars américains), sans "les dettes litigieuses ni les arriérés intérieurs accumulés depuis 2014".

Le FMI avait confirmé début août que le Congo avait caché une partie de sa dette, que Brazzaville évaluait en mars à 77% de son PIB.

"L'activité économique continue de se contracter, tandis que les dépôts du gouvernement diminuent", s'inquiète la mission du FMI, qui évoque "un éventuel programme soutenu par le FMI pour rétablir la stabilité macroéconomique et promouvoir une croissance soutenue et inclusive".

Ces discussions avec le FMI ont été initiées avec les autres pays d'Afrique centrale (Gabon, Guinée équatoriale, Cameroun, Tchad, Centrafrique) à l'issue d'un sommet à Yaoundé fin décembre en présence de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

Une dévaluation du franc CFA avait été écartée moyennant l'intervention du FMI dans ces pays frappés par la crise du pétrole.

Le FMI a ainsi accordé en juin un prêt de 642 millions de dollars au Gabon.

lmm-st/lp-bmb