NOUVELLES
05/10/2017 05:23 EDT | Actualisé 05/10/2017 05:29 EDT

Des républicains ouverts à interdire les dispositifs permettant le tir continu

WASHINGTON — Certains membres républicains du Congrès se disent ouvert à l'idée d'interdire les dispositifs mécaniques de type «bump stock» apparemment utilisés par le tireur de Las Vegas pour convertir ses armes semi-automatiques en engins complètement automatiques.

Ces commentaires de législateurs, incluant le numéro 2 des républicains au Sénat John Cornyn, du Texas, marque une fracture avec l'antipathie naturelle des membres du parti envers toute réglementation entourant les armes. Rien ne garantit toutefois qu'une loi interdisant ces dispositifs se concrétisera, surtout que le chef de la majorité au Sénat Mitch McConnell et le président de la Chambre des représentants Paul Ryan ont clairement indiqué que leurs priorités étaient ailleurs.

M. Cornyn a admis qu'il possédait lui-même plusieurs armes à feu et qu'en tant que chasseur et amateur de sports de tir, il appuie fermement le droit des Américains à avoir de telles armes. Il ne comprend toutefois pas la nécessité des dispositifs permettant de tirer en continu. Il a indiqué qu'il avait discuté avec le président du comité judiciaire, Chuck Grassley, et que celui-ci était intéressé à proposer une audience.

Les dispositifs de type «bump stock» sont légaux et ont à la base été conçus pour aider les gens ayant des problèmes d'agilité manuelle à utiliser une arme semi-automatique sans devoir appuyer sur la détente. Ils permettent de tirer de 400 à 800 balles par minute plutôt que les 45 à 60 coups tirés par une arme semi-automatique non modifiée, selon le bureau de la sénatrice démocrate Dianne Feinstein, qui plaide pour une loi interdisant le dispositif.

Le gouvernement a approuvé la vente du dispositif en 2010 après avoir conclu qu'il n'enfreignait aucune loi fédérale.

La National Rifle Association, qui met énormément de pression pour empêcher toute restriction des armes à feu, n'a pas répondu à une demande d'entrevue à ce sujet.

«M. et Mme Amérique, vous devez vous lever, vous devez dire "assez, c'est assez", a déclaré Mme Feinstein. Pourquoi ne pouvons-nous pas empêcher une arme de devenir une arme de type militaire?»

Au moins un sénateur républicain, Ron Johnson du Wisconsin, a clairement déclaré qu'il était prêt à voter pour interdire ces dispositifs. «J'ai n'ai aucun problème avec leur interdiction», a-t-il lancé.

Le président Donald Trump a visité Las Vegas, mercredi, mais lorsqu'on lui a parlé de réglementation des armes à feu, il a simplement lâché: «Nous n'allons pas parler de ce sujet aujourd'hui.»