NOUVELLES
27/09/2017 07:18 EDT | Actualisé 27/09/2017 07:22 EDT

Les Kurdes irakiens revendiquent la victoire au référendum sur leur indépendance

ERBIL, Irak — Quatre-vingt-douze pour cent des participants au référendum sur l'indépendance de la région kurde en Irak ont voté «oui», ont annoncé mercredi des responsables kurdes.

Le premier ministre irakien, Haider al-Abadi, a ensuite rapidement promis de protéger l'intégrité de son pays, sans avoir recours à la force.

Le président de la commission électorale kurde, Hendrin Mohammed, a dit que 92,73 pour cent des participants ont voté en faveur de l'indépendance. Le taux de participation a surpassé 72 pour cent.

Les Kurdes d'Irak ont tenu un vote non juridiquement contraignant lundi sur l'indépendance de leur région, malgré la forte opposition de Bagdad, de la Turquie et de l'Iran voisins.

Malgré ce résultat solide, le scrutin ne devrait pas mener à l'indépendance du Kurdistan dans un avenir proche, mais il est considéré comme un événement historique par les leaders kurdes qui ont mené la campagne.

Les dirigeants avaient affirmé qu'ils se serviraient du résultat du référendum comme argument de négociation avec le gouvernement central irakien pour obtenir la création d'un État kurde.

Quelque trois millions de personnes étaient appelées à voter dans les trois provinces qui composent officiellement la région autonome kurde d'Irak et dans les territoires contestés.

Le Parlement irakien avait adopté une résolution en 13 points qui autorisait notamment M. Al-Abadi à déployer des forces dans les territoires contestés, mais le premier ministre a dit qu'il ne veut pas d'une «bagarre entre citoyens irakiens».