NOUVELLES
26/09/2017 19:19 EDT | Actualisé 26/09/2017 19:40 EDT

LE MONDE EN BREF DU MERCREDI 27 SEPTEMBRE

Voici le monde en bref du mercredi 27 septembre à 03h30 GMT:

ERBIL

Bagdad a lancé mardi un ultimatum au Kurdistan irakien lui intimant de remettre le contrôle des aéroports aux autorités centrales, au lendemain d'un référendum d'indépendance où la victoire massive du "oui" ne semble faire aucun doute.

WASHINGTON - Nouvelles sanctions et nouvelles accusations: les Etats-Unis ont encore accentué mardi la pression sur la Corée du Nord, tout en assurant vouloir trouver une issue "diplomatique" à la crise nucléaire.

Donald Trump, après avoir menacé la semaine dernière devant l'ONU de "détruire totalement" la Corée du Nord, a réaffirmé mardi que les Etats-Unis étaient "totalement prêts" à avoir recours à "l'option militaire", même si, a-t-il ajouté, "ce n'est pas notre option préférée".

Parallèlement, le Trésor américain a annoncé de nouvelles sanctions contre huit banques nord-coréennes et 26 ressortissants nord-coréens, considérés comme des "facilitateurs" du financement du programme nucléaire de Pyongyang, et opérant en Chine, en Russie, en Libye et aux Emirats arabes unis.

MADRID - A cinq jours du référendum d'autodétermination interdit en Catalogne, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, en visite à Washington, a obtenu le soutien de Donald Trump qui a estimé que "l'Espagne est un grand pays et qu'elle devrait rester unie".

Signe de tension dans son pays, Rajoy a annulé sa participation à un sommet informel des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE vendredi à Tallinn, en Estonie.

Sur le terrain, le bras de fer se poursuit entre Madrid et les dirigeants séparatistes de la Catalogne. Le parquet de cette région autonome a ordonné à la police régionale la mise sous scellé avant samedi des bureaux de vote potentiels pour empêcher le scrutin.

BERLIN - Après le choc du résultat des législatives, le monde politique allemand tente de favoriser l'émergence d'une majorité gouvernementale viable, alors qu'Angela Merkel doit faire face à de premiers signes de contestation dans son parti.

PARIS - Le président français Emmanuel Macron a proposé mardi des initiatives tous azimuts pour relancer le projet européen et aller vers plus d'intégration dans la défense, l'économie ou la gouvernance. Son discours a été largement approuvé par Bruxelles, qui relève cependant qu'une partie de ses propositions converge avec des idées déjà avancées par la Commission.

RYAD - Décision historique en Arabie saoudite, royaume ultraconservateur du Golfe très critiqué sur le statut des femmes et seul pays au monde qui leur interdisait de conduire: elle seront finalement autorisées à prendre le volant. Ce décret royal dévoilé mardi doit entrer en vigueur en juin 2018.

DUBLIN - Cédant aux pressions des militants pro-IVG, le gouvernement irlandais a annoncé mardi l'organisation au printemps 2018 d'un référendum sur l'avortement, actuellement illégal dans le pays sauf en cas de menace pour la vie de la mère.

SAN FRANCISCO - Twitter tente de se relancer avec des messages deux fois plus longs: Ce réseau social, qui n'a jamais engrangé de bénéfices et tente d'attirer de nouveaux utilisateurs et de la publicité, a annoncé tester la possibilité de poster des messages de 280 caractères au lieu de 140 actuellement en langue latine.

WASHINGTON - "Obamacare" sauvée par les dissensions au sein des Républicains qui n'ont pas pu se mettre d'accord et ont fini par renoncer à abroger la loi sur la couverture maladie de Barack Obama, du moins pour le prochain budget.

WASHINGTON - Donald Trump a annoncé mardi qu'il se rendrait la semaine prochaine à Porto Rico, pour couper court aux critiques sur la lenteur de l'aide apportée par l'administration à ce territoire américain dévasté par l'ouragan Maria. Il était notamment accusé de considérer les 3,4 millions d'habitants de l'île comme des citoyens de seconde zone.

PARIS - Le français Alstom et l'allemand Siemens vont fusionner leurs activités ferroviaires, une alliance économique pour contrer le géant chinois CRRC mais aussi politique, discutée entre l'Elysée et la chancellerie allemande.

BRUXELLES - Contrairement aux attentes, Salah Abdeslam, seul survivant des commandos du 13 novembre 2015 à Paris, veut assister à son procès qui s'ouvrira à Bruxelles le 18 décembre, le premier où comparaîtront d'ex-membres présumés de la cellule jihadiste à l'origine des attentats de Paris et Bruxelles.

CELLE (Allemagne) - Le prédicateur irakien "Abou Walaa" est jugé depuis mardi en tant qu'architecte présumé du recrutement du groupe jihadiste Etat islamique en Allemagne, un réseau dans lequel aurait notamment gravité l'assaillant du marché de Noël de Berlin.

NATIONS UNIES - Le nombre de personnes au Soudan du Sud ayant besoin d'aide atteint désormais 7,6 millions, selon l'ONU, dont plusieurs membres, exaspérés par la poursuite des violences dans ce jeune pays né en 2011, évoquent un recours à des sanctions internationales.

RIO DE JANEIRO - Aerosmith a annulé la fin de sa tournée en Amérique latine, son leader Steven Tyler étant malade et ayant dû retourner aux Etats-Unis pour se faire soigner et se reposer "sans tarder".

RYAD - Un haut responsable saoudien de l'Education chargé des manuels scolaires a été limogé quelques jours après le retrait d'un livre contenant une image altérée de l'ancien roi Fayçal d'Arabie saoudite assis à côté de Yoda, personnage fictif de la saga Star Wars.

bur/ib/mf