NOUVELLES
26/09/2017 09:42 EDT | Actualisé 26/09/2017 10:02 EDT

La Chambre immobilière de Toronto s'inquiète d'une taxe aux logements inoccupés

TORONTO — La Chambre immobilière de Toronto exhorte la métropole canadienne à faire preuve de prudence dans sa réflexion sur la possible imposition d'une taxe pour les logements inoccupés.

Selon l'organisme, il n'existe pas assez de données ou de preuves pour appuyer l'idée voulant qu'une taxe sur les logements inoccupés puisse faire grimper l'offre de logements à louer.

La Chambre immobilière encourage la Ville de Toronto à privilégier une approche mesurée pour éviter toute conséquence non voulue pour le marché immobilier et les propriétaires.

La chambre a en outre soulevé la question des droits à la propriété privée, ainsi que les difficultés administratives que représenterait une telle taxe.

Le gouvernement ontarien a annoncé divers changements aux règles sur le marché de l'habitation de Toronto. Il a notamment mis en place une taxe destinée aux acheteurs étrangers.

La région de Vancouver avait commencé à imposer, l'an dernier, une taxe immobilière pour les acheteurs étrangers. La Ville de Vancouver impose aussi une taxe pour les logements inoccupés.