NOUVELLES
26/09/2017 18:19 EDT | Actualisé 26/09/2017 19:42 EDT

Joel Ward pourrait déposer un genou au sol lors de l'hymne national américain

SAN JOSE, Calif. — L'attaquant des Sharks de San Jose Joel Ward a affirmé au journal The Mercury News qu'il considérait déposer un genou au sol lors de l'hymne national américain, à son prochain match.

Ward deviendrait le premier joueur de la LNH à joindre les mouvements de protestations qui se sont amorcés dans la NFL et qui ont attiré les critiques du président des États-Unis Donald Trump.

Âgé de 36 ans, Ward, qui est un des quelque 30 joueurs noirs de la LNH, est originaire du Canada. Lorsqu'il a été questionné à savoir s'il allait déposer un genou lors de l'hymne national américain, Ward a indiqué que c'était définitivement une action qu'il envisageait.

L'ancien quart des 49ers de San Francisco Colin Kaepernick a commencé à s'agenouiller lors de l'hymne national américain lors des matchs préparatoires, la saison dernière. Il souhaitait mettre en lumière les inégalités sociales et le traitement des policiers envers les Noirs aux États-Unis.

Plus de 200 joueurs de la NFL ont déposé un genou au sol ou sont restés assis lors de l'hymne national des États-Unis, dimanche, à la suite des commentaires de Trump. Ce dernier suggérait que les propriétaires de la NFL congédient les joueurs qui protestent durant le «Star-Spangled Banner».

L'entraîneur-chef des Sharks, Peter DeBoer, a mentionné qu'il allait soutenir Ward s'il décidait de déposer un genou au sol en guise de protestation cette saison. Ward a ajouté que le directeur général Doug Wilson appuyait également sa décision.