NOUVELLES
26/09/2017 14:54 EDT | Actualisé 26/09/2017 15:00 EDT

Incendie dans un dépôt de munitions en Ukraine, l'espace aérien fermé

Un incendie s'est déclaré dans un vaste dépôt de munitions dans le centre-ouest de l'Ukraine, ont annoncé mardi soir les autorités, qui ont ordonné de fermer l'espace aérien dans un rayon de 50 km du sinistre et ordonné l'évacuation des habitants.

Le feu s'est déclaré vers 22H00 locales (20H00 GMT) près de la localité de Kalynivka, à une vingtaine de kilomètres du centre régional de Vinnytsia (370.000 habitants), a indiqué l'état-major de l'armée ukrainienne sur sa page Facebook.

Il s'agit du deuxième grave incident touchant un important dépôt de munitions depuis le début de l'année en Ukraine. Les autorités n'ont pas donné d'explication sur leur origine.

L'incendie a déclenché des explosions en série d'obus d'artillerie stockés dans le dépôt, a de son côté indiqué le porte-parole de la police Iaroslav Trakalo, cité par le site d'informations Ukraïnska Pravda.

L'administration régionale a annoncé dans un communiqué l'évacuation de Kalynivka et de deux villages voisins, appelant la population à ne pas paniquer.

"L'espace aérien a été fermé dans un rayon de 50 kilomètres autour de la zone de l'incendie", a pour sa part indiqué sur sa page Facebook Iouri Lavreniouk, adjoint au ministre ukrainien des Infrastructures.

Située à 200 kilomètres à l'ouest de Kiev, Vinnytsia ne risque cependant pas d'être touchée par des éclats, a aussitôt affirmé son maire Sergui Morgounov sur sa page Facebook.

Une partie des routes de la région ont été bloquées par la police et les itinéraires de 14 trains modifiés en raison de l'incident, selon les autorités.

Le Premier ministre Volodymyr Groïsman est arrivé peu après minuit à Vinnytsia pour "coordonner" les efforts des autorités sur place, a annoncé son service de presse. M. Groïsman a été maire de cette ville de 2006 à 2014.

Le dépôt est un des plus gros du pays, selon des médias ukrainiens.

En mars dernier, un gigantesque incendie d'un dépôt contenant 138.000 tonnes d'armes et de munitions à Balakliïa, dans la région de Kharkiv près de l'Est rebelle de l'Ukraine, avait également déclenché des explosions en série pendant plusieurs jours, faisant un mort et cinq blessés.

Le parquet militaire avait alors ouvert une enquête pour "sabotage" et "négligence".

Le ministre de la Défense Stepan Poltorak avait pointé du doigt Moscou et les séparatistes pro-russes comme auteurs de ce "sabotage".

En octobre 2015, deux personnes ont été tuées dans une série d'explosions dans un dépôt de munitions à Svatové, petite ville proche de la ligne du front.

L'Ukraine est en proie à un sanglant conflit armé avec les rebelles prorusses qui a fait plus de 10.000 morts depuis son déclenchement en avril 2014. Kiev et l'Occident accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles, ce que Moscou dément farouchement.

ant/ctx