NOUVELLES
26/09/2017 08:40 EDT | Actualisé 26/09/2017 10:02 EDT

À Super Écran, «La Disparition» d'un enfant nous tient sur le qui-vive

MONTRÉAL — Quoi de plus affolant pour des parents que la disparition de leur enfant? L'écriture de «La Disparition», série de six épisodes signée Normand Daneau, comédien (La Vie, la vie, Unité 9, Mirador) et Geneviève Simard, scénariste (Ramdam, Kif Kif), a débuté il y a sept ans et se concrétise enfin.

On se retrouve donc au milieu d'une chasse au trésor organisée pour le 10e anniversaire d'Anthony Sullivan (Michael Riendeau). Et voilà que le jeune garçon disparaît. En plus des policiers, tous les membres de la famille se mettent à sa recherche et cette chasse aux indices provoque la révélation de certains secrets jusque-là bien gardés qui affectera la vie de chacun. Les mois, les années passent et son corps n'est toujours pas retrouvé. Quoi qu'il en soit, la famille ne cesse d'espérer et fouille toutes les pistes qu'on lui propose.

Kevin Parent (sergent-détective Charles Cooper) et Micheline Lanctôt (lieutenante-détective Susan Bowden) feront équipe dans cette troublante enquête. Les membres de la famille sont interprétés par Peter Coyote, Aden Young, Camille Sullivan. D'abord tournée en anglais, «The Disappearance» sera simultanément diffusé à CTV et à Super Écran, ce dimanche, 21h.

Chasser les terribles souvenirs

Il y a des souvenirs plus tenaces que d'autres, envahissants au point de handicaper la vie des individus. On parle alors de traumatismes. Et selon les personnes, le même drame ne sera pas vécu de la même façon comme le démontre «Au-delà du traumatisme», documentaire présenté à Télé-Québec, le lundi 2 octobre, 20h.

Un couple fut coincé dans un carambolage impliquant 87 véhicules, en 1999, accident de la route qualifié du plus meurtrier de l'histoire du Canada avec huit morts. Bien que n'ayant pas subi de blessures physiques, Hooter et Stanley sont marqués psychologiquement. Alors que l'un revit fréquemment la scène de l'accident, l'autre se renferme et s'isole. Steve, un soldat retraité, fait des cauchemars à répétition, Max, qui fut témoin de l'attentat à Paris, en 2015, qui a fait 130 morts, contracte une TSPT (trouble de stress post-traumatique) invivable.

Le Dr Alain Brunet de l'Université McGill a mis au point un traitement qui consiste à transformer ce drame en simple mauvais souvenir. Il suffit généralement de six séances pour s'en détacher. On souligne toutefois que les traumatismes subis jeune et à répétition sont très ancrés et changent la vie de ces personnes.

La sexualité qu'on ne finit jamais d'explorer

En octobre, c'est de sexe dont il sera question au Canal Vie, les mercredis, 21h. À «Mise à nu, le couple en toute intimité», des hommes et des femmes, dans toute leur nudité, abordent différents thèmes liés à la sexualité. La première (4 octobre) de quatre émissions traite de fantasmes et de tabous: quels sont-ils, les réalise-t-on, ou préfère-t-on ne pas en parler? Suivront par la suite des témoignages sur le désir sexuel, les premières fois et la fidélité sexuelle.

En compagnie d'une équipe de scientifiques, «Antarctica» nous permet de vivre une expérience hors du monde ordinaire. Après 11 jours de bateau pour se rendre à la station Dumont d'Urville, en Antarctique, dans un décor féérique où vivent les manchots empereurs. En plus de suivre des plongeurs jusque dans les profondeurs de l'océan où le paysage coloré contraste avec les neiges de la surface, on assiste au moment où les bébés manchots ont atteint l'âge de l'autonomie. Ils comprennent qu'ils doivent se jeter à l'eau pour chercher leur nourriture parce que leurs parents ne reviendront plus les nourrir. À Explora, le lundi 2 octobre, 22h.

À l'émission «L'Indice Mc$ween», c'est avec heureusement beaucoup de bonhomie que l'animateur nous met face à des réalités financières pas toujours agréables à entendre. Comme par exemple, le jeudi 5 octobre, 19h30, il a voulu savoir combien valait une voiture neuve, âgée de 4 mois, payée plus de 32 000 $ taxes incluses, qu'on souhaiterait échanger. Il rencontre ensuite Danièle Henkel, femme d'affaires qui donne une opinion réaliste de l'entrepreneuriat, et Marc Lessard, le «Master Bougaricci» de Valleyfield, qui a délaissé la construction pour se lancer dans la haute couture, sa passion.

À RADIO-CANADA: ce dimanche, 18h30, on roule en voiture sans conducteur durant toute l'émission de «Découverte». Il semblerait qu'une course acharnée est engagée par les géants de l'automobile pour s'accaparer la première place et la grosse part des dollars prévus à ce chapitre. Le mercredi 4 octobre, 20h, Diane Lavallée, Michel Côté, Michel Forget, Antoine Bertrand, Marina Orsini, Catherine-Anne Toupin, Marcel Gauthier, Roc Lafortune et Pierre Lebeau se donnent rendez-vous aux «Enfants de la télé» pour une «Spéciale Marc Messier».

À TVA: parce que c'est l'anniversaire de Bernard (Benoît Gouin), Anne-Sophie (Céline Bonnier) lui organise une fête improvisée à l'hôpital et celui-ci profite de l'occasion pour lui signifier qu'il se passera de ses services dès sa sortie-surprise, le lendemain. La présence inattendue de Raphaël (Jean-Philippe Perras) et Pauline (Sylvie Moreau) provoque un malaise à «L'Heure bleue», le mardi 3 octobre, 21h.

À TV5: la vie de Tintin et de Milou a commencé à prendre forme durant la jeunesse de Georges Remi, mieux connu sous l'appellation Hergé, qu'il trouvait plutôt terne entre une maman mélancolique et un père absent. Une fois créés, ces personnages ne l'ont plus jamais abandonné. «Hergé, à l'ombre de Tintin», le mardi 3 octobre, 20h.

À RDI: la cérémonie d'installation de Julie Payette, la nouvelle gouverneure générale, peut être suivie le lundi 2 octobre, de 10h à 12h30.

À AMI: qu'il s'agisse de guérison, régénération ou fabrication, on entendra de plus en plus parler de cellules souches. «La révolution des cellules souches» présente les innombrables possibilités qu'on attribue à ces cellules capables de redonner la vue aux personnes atteintes de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge), entre autres. On envisage même de créer des spermatozoïdes et des ovules humains pour couples stériles et on se permet de rêver à la création d'un être humain à partir d'un morceau de peau. Ce dimanche, 19h.

AU CANAL D: au Royaume-Uni, dès l'âge de 5 ans, les «Enfants de la F1» débutent leur entraînement sur les pistes de karting. Puis, à 7 ans, encouragés par leurs parents qui n'hésitent pas à investir temps et économies dans leur rêve commun, ils se voient pilotes de F1 en roulant déjà à 105 km/h, le jeudi 5 octobre, 20h.