NOUVELLES
25/09/2017 09:30 EDT | Actualisé 25/09/2017 10:42 EDT

Louis Audet, pdg de Cogeco, craint une montée du populisme au Canada

MONTRÉAL — Le président et chef de la direction de Cogeco, Louis Audet, s'inquiète d'un sondage suggérant qu'une majorité de Canadiens seraient prêts à voter pour un candidat populiste.

Devant le Cercle canadien de Montréal, lundi, celui-ci a dévoilé les résultats d'une enquête commandée à la firme CROP affirmant que 60 pour cent des répondants seraient enclins à se ranger derrière un candidat populiste.

Au cours de son allocution, M. Audet a affirmé qu'il fallait «élever le niveau de jugement critique de tous les citoyens, et, plus particulièrement, les plus vulnérables».

Au sein de l'électorat, a-t-il ajouté, un niveau d'éducation plus élevé aide à accroître le jugement critique.

À l'ère des fausses nouvelles, le grand patron de Cogeco a souligné que la démocratisation des contenus permettait à certains opportunistes de cibler davantage des électeurs pour passer leur message.

Ainsi, selon M. Audet, le Canada n'est pas à l'abri de la montée du populisme, qui a notamment été constatée aux États-Unis avec l'élection du républicain Donald Trump ainsi qu'à plus d'un endroit en Europe.

Le coup de sonde de CROP a été réalisé du 24 au 29 août auprès de 1053 personnes âgées de 18 ans et plus au Canada.