NOUVELLES
25/09/2017 08:02 EDT | Actualisé 25/09/2017 08:26 EDT

Les travailleurs de l'usine CAMI, en grève, attendent une réponse de GM

TORONTO — Le syndicat représentant 2500 travailleurs de GM Canada en grève à l'usine CAMI d'Ingersoll, en Ontario, a indiqué lundi que le constructeur automobile n'avait pas encore réagi à la proposition qu'il lui avait soumise ce week-end.

Le porte-parole d'Unifor Mike Van Boekel dit s'attendre à ce que General Motors du Canada, le propriétaire de l'usine, analyse les coûts de la proposition pendant environ une journée.

M. Van Boekel a ajouté qu'il ne discuterait pas du contenu de la proposition formelle, mise de l'avant environ une semaine après le début de la grève des employés, soit le 17 septembre.

Cependant, Unifor a indiqué qu'il voulait que l'employeur désigne l'usine CAMI comme le principal producteur du véhicule utilitaire sport Equinox — qui est actuellement le seul modèle construit par l'usine.

La sécurité d'emploi est devenue un dossier plus important pour le syndicat depuis que GM a déménagé la production de son véhicule utilitaire sport Terrain à une usine du Mexique, plus tôt cette année, ce qui a entraîné la perte de plus de 400 emplois.

Une porte-parole de General Motors a reconnu dans un courriel que l'entreprise était engagée dans des discussions avec Unifor, mais n'a pas fourni de réponse détaillée au sujet de la proposition.

«Nous nous attendons à une réponse au cours de la journée», a affirmé, lundi en matinée, M. Van Boekel, qui est président de l'unité CAMI pour la section locale 88 d'Unifor.

Une autre usine ontarienne de GM à St. Catharines — un des fournisseurs de pièces de l'usine d'Ingersoll — a mis à pied certains travailleurs en raison de la grève à l'usine CAMI.

«Seulement une portion de l'usine (de St. Catharines) est touchée et nous travaillons pour minimiser l'impact», a indiqué la porte-parole de GM, Jennifer Wright, dans un courriel.

Unifor a annoncé la semaine dernière avoir appris qu'au moins 255 des 350 travailleurs syndiqués de l'installation de St. Catharines seraient mis à pied à compter de lundi.