NOUVELLES
25/09/2017 08:13 EDT | Actualisé 25/09/2017 08:28 EDT

Les États-Unis ont «déclaré la guerre», selon la Corée du Nord

NEW YORK — Le président américain Donald Trump a déclaré la guerre à la Corée du Nord en publiant un micromessage dans lequel il prévient que le dictateur Kim Jong-un «va bientôt disparaître», a estimé lundi le chef de la diplomatie nord-coréenne.

Le ministre des Affaires étrangères Ri Yonh-ho a déclaré aux journaliste que cette «déclaration de guerre» du président Trump donne à la Corée du Nord «tous les droits», en vertu de la Charte des Nations unies, d'adopter des contre-mesures, «y compris le droit d'abattre les bombardiers stratégiques des États-Unis même s'ils ne se trouvent pas encore dans l'espace aérien de notre pays».

M. Ri faisait référence au micromessage lancé par M. Trump samedi: «Je viens d'entendre le ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord prendre la parole à l'ONU. S'il témoigne des pensées du 'Little Rocket Man' (Kim Jong-un), ils vont disparaître bientôt».

M. Ri a répliqué: «C'est à ce moment qu'on saura qui va disparaître bientôt».