NOUVELLES
25/09/2017 03:34 EDT | Actualisé 25/09/2017 03:40 EDT

Indonésie: perpétuité pour une attaque meurtrière contre une église

Un extrémiste a été condamné lundi à la réclusion criminelle à perpétuité en Indonésie pour une attaque meurtrière au cocktail Molotov contre une église avec des complices d'un groupe soutenant l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), dans le pays musulman le plus peuplé au monde.

Juanda, qui n'a qu'un patronyme comme nombre d'Indonésiens, a été "reconnu coupable d'acte de terrorisme", a déclaré le président du tribunal, Surung Simanjuntak.

Une fillette de deux ans avait succombé et trois autres enfants avaient été blessés dans l'attaque contre cette église protestante sur la partie indonésienne de l'île de Bornéo en novembre 2016.

L'homme avait été arrêté peu après avec quatre autres suspects, tous accusés d'appartenir à la Jamaah Ansharut Daulah (JAD), un groupuscule qui soutient l'EI. Juanda avait déjà purgé une peine de prison pour son implication dans un projet d'attentat à la bombe en 2011 contre des personnalités, parmi lesquelles des prédicateurs musulmans modérés et le chef de l'anti-terrorisme.

Un complice dans l'attaque contre l'église, Joko Sugito, a été condamné lundi à sept ans de prison. Les trois autres avaient été condamnés précédemment à des peines allant de six ans à six ans et huit mois de détention.

Cette agression était une nouvelle attaque contre une minorité religieuse en Indonésie, pays d'Asie du Sud-Est majoritairement musulman qui compte aussi, outre des chrétiens, de nombreux hindous et bouddhistes.

En août 2016, un adolescent qui se disait obsédé par l'EI avait poignardé un prêtre dans une église et tenté de faire exploser une bombe artisanale.

str-rws/hp/bfi/lch