NOUVELLES
25/09/2017 12:55 EDT | Actualisé 25/09/2017 13:00 EDT

Coup d'envoi des défilés parisiens, Jacquemus sous les projecteurs

Le jeune créateur Simon Porte Jacquemus, l'une des étoiles montantes de la mode française, a lancé lundi soir le bal de la Fashion week parisienne au musée Picasso, entouré de grands noms de la mode dont Pierre Cardin et de célébrités comme Laeticia Hallyday.

Dans la foulée de la Fashion week milanaise, quelque 80 défilés sont organisés à Paris jusqu'au 3 octobre. Mardi, ce sera au tour de marques emblématiques comme Christian Dior et Saint Laurent.

"Ca veut dire beaucoup pour moi", a déclaré lundi soir à l'issue du défilé le créateur de 27 ans, autodidacte qui a longtemps rêvé d'"être le petit Français indépendant qui ouvre cette fashion week".

Cerise sur le gâteau: il a été félicité par le doyen de la mode française, Pierre Cardin, ainsi que par Jean-Charles de Castelbajac.

De nombreuses célébrités ont également assisté au défilé de la marque Jacquemus. Parmi elles, le mannequin Caroline de Maigret, accompagnée de Laeticia Hallyday, les actrices Fanny Ardant et Sandrine Kiberlain ainsi que la chanteuse Christine and the queens, qui portait un costume Jacquemus dans un de ses clips.

Fidèle à ses thèmes fétiches, le créateur a rendu hommage à sa mère disparue, et au sud de la France de ses origines, dans une collection intitulée "la bomba" présentée dans l'hôtel particulier abritant d'ordinaire le musée Picasso, artiste qu'il admire profondément.

Dos nus, fines bretelles, décolletés profonds... le créateur a imaginé une femme sensuelle et naturellement solaire qui donne l'impression de s'être habillée à la hâte.

Les couleurs sont plutôt neutres et les accessoires -- turbans et boucles d'oreilles dépareillés-- complètent cette silhouette évoquant de longues soirées estivales sur des rythmes tropicaux.

"Je crois n'avoir jamais vu ma mère aussi belle (que) les soirs après la plage et après certainement l'amour", souligne Simon Porte Jacquemus, sur le carton présentant cette collection, qui clôt une année riche pour lui.

Il a été particulièrement mis à l'honneur cette année avec une double exposition à Marseille (sud), dont l'une est toujours en cours au Musée d'art contemporain autour du thème de la maison.

Le MuCEM, qui a accueilli cet été une autre exposition consacrée aux photos et vidéos tournées par le créateur, a aussi été le théâtre en mai d'un défilé ouvert au public de la collection printemps-été 2017, "Les Santons de Provence", une ode à la région.

Le jeune créateur a connu une ascension fulgurante, se faisant remarquer par sa mode solaire et poétique, à l'esthétique naïve, jouant avec les formes géométriques et les volumes.

Né dans une famille de cultivateurs dans le sud de la France, non loin de la cité phocéenne, monté à Paris le bac en poche, il a créé sa première collection à 20 ans. Il défile depuis 2012 dans le calendrier officiel de la Fashion Week parisienne et a reçu le prix spécial du jury du LVMH Prize en 2015.

Sa marque est désormais présente dans 200 points de vente dans le monde et génère sept millions d'euros de chiffre d'affaires.

alm-may/glr