NOUVELLES
23/09/2017 02:52 EDT | Actualisé 23/09/2017 03:00 EDT

Régulation des transferts: Wenger voit un changement "dans les douze mois"

L'entraîneur d'Arsenal Arsène Wenger estime que la législation sur les transferts va changer "dans les douze prochains mois", pour contrer notamment l'inflation constatée durant l'été, dans des propos rapportés samedi par la presse britannique.

"Pour la première fois, politiquement, la Chancelière allemande s'est exprimée. Il va se passer quelque chose politiquement dans les douze prochains mois pour réguler et limiter les montants des transferts", a estimé l'entraîneur français.

"Il faut choisir une des deux voies: vraiment réguler ou laisser ça complètement ouvert. Mais on ne peut pas rester dans l'entre-deux dans lequel nous sommes en ce moment. Cela n'avantage que les clubs capables de composer avec les règles", a continué Wenger, jugeant que "cela ne fonctionne plus".

"Soit le règlement doit être plus clair et plus strict, soit il faut (déréguler) complètement et vous pouvez faire ce que vous voulez si vous garantissez que vous avez l'argent", a-t-ajouté.

Début septembre, en pleine campagne électorale, la chancelière allemande avait critiqué les montants record dépensés par le Paris SG lors du mercato d'été 2017, marqué par les transferts spectaculaires de Neymar (222 M EUR) et Kylian Mbappé (180 M EUR bonus compris). Mme Merkel avait jugé ces sommes "incompréhensibles pour le commun des mortels".

Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin s'est dit ouvert mercredi à toutes les réformes pour mieux encadrer le marché des transferts, mais a réclamé un soutien plus affirmé des dirigeants politiques européens. "Nous attendons juste le feu vert de ceux qui condamnent ce genre de situations publiquement mais qui n'ont pas été en mesure de changer les choses jusqu'ici", a-t-il lancé.

Selon Wenger, la situation actuelle va conduire de plus en plus de joueurs à aller jusqu'à la fin de leur contrat.

"Vu les montants des transferts et les attentes financières des joueurs en terme de contrat, de plus en plus de joueurs vont continuer jusqu'à leur dernière année de contrat", a-t-il jugé, mettant en avant les "107 joueurs de Premier League" dans cette situation cette saison.

"C'est la première fois et vous en verrez de plus en plus. Les clubs réclament beaucoup trop pour un joueur normal", a-t-il conclu.

thw/mam/dif