NOUVELLES
23/09/2017 06:02 EDT | Actualisé 23/09/2017 06:20 EDT

Ambiance "boîte de nuit" pour Bottega Veneta à Milan

La nouvelle collection, "prête-à-sortir" de Bottega Veneta, résolument tournée vers la fête, a fait bouger samedi la fashion week de Milan au rythme du hip-hop.

Bijoux, franges et longues robes recouvertes de boutons façon pierres précieuses, la collection printemps-été 2018 de l'Hermès italien a réveillé le Palais Archinto et son labyrinthe de pièces en enfilade, aujourd'hui devenu une école.

Une mode facile à porter: "même les longues robes ont l'air de T-shirts", explique Tomas Maier, le directeur artistique de la marque, dans les notes de présentation de sa nouvelle collection.

Les mannequins semblent habillés simplement, presque à l'utilitaire, s'il n'y avait ces quantités impressionnantes de bijoux et autres accessoires comme de petits miroirs ronds ou de lourds bracelets et colliers dont l'un en forme d'énorme papillon coloré.

Idem pour les hommes, qui ont défilé sur le même podium, accessoires en moins, mais daim, vieux satin ou coton piqué en plus.

Aujourd'hui détenue par le groupe de luxe français Kering, qui détient aussi Gucci, la maison Bottega Veneta a été fondée en 1966 par Michele Taddei et Renzo Zengiaro.

La semaine de la mode féminine à Milan devait se poursuivre avec les présentations des nouvelles collections Missoni, Salvatore Ferragamo et Jil Sander.

jm/dl/wdb/ob/glr

KERING