NOUVELLES
21/09/2017 06:27 EDT | Actualisé 21/09/2017 06:40 EDT

Trois choses à savoir sur Porto Rico

Porto Rico, frappé de plein fouet par l'ouragan Maria, est un territoire américain des Grandes Antilles dont le statut hybride le fait osciller entre un désir de rapprochement avec les Etats-Unis et des aspirations à plus d'autonomie.

- Petit poucet des Grandes Antilles -

Baignée au nord par l'océan Atlantique et au sud par la mer des Caraïbes, Porto Rico est la plus petite et la plus orientale des îles des Grandes Antilles. Outre l'île principale Porto Rico qui abrite la capitale San Juan, l'archipel compte plusieurs petites îles dont Vieques et Culebra, habitées de manière permanente. Avec une superficie d'environ 8.900 km2, Porto Rico compte moins de 3,5 millions d'habitants.

Réputée pour ses plages de sable fin et ses eaux turquoises, l'île située à 1.600 km de Miami (Floride) est une destination prisée des vacanciers américains. Le tourisme est l'un des rares secteurs économiques prospères.

Le chanteur Luis Fonsi, originaire de Porto Rico, y a apporté un coup de projecteur supplémentaire cet été avec "Despacito", dont le clip tourné sur l'île est devenu en août la vidéo la plus visionnée sur YouTube.

- Cousin de l'Amérique -

Ancienne colonie espagnole, Porto Rico est devenu territoire américain à la fin du XIXe siècle avant d'acquérir dans les années 1950 un statut spécial d'"Etat libre associé", terme qui renferme toute la complexité des relations entre ces cousins lointains.

L'île dispose d'un drapeau, de sa propre constitution et d'un gouvernement autonome gérant les affaires intérieures. La défense et la politique étrangère sont assumées par Washington ainsi que les questions de commerce et d'infrastructures.

Citoyens américains et souvent fiers de l'être, les Portoricains parlent majoritairement espagnol. Ils ne peuvent pas voter à la présidentielle américaine, mais Donald Trump est leur président et les lois votées à Washington les touchent directement.

Le gouverneur Ricardo Rossello, qui a promis de faire de Porto Rico le 51e Etat américain, a organisé en juin dernier un référendum consultatif sur le statut de l'île. Le rattachement aux États-Unis a été choisi par 97% des votants, mais avec un taux de participation de seulement 22,7%.

- Une économie en faillite -

Porto Rico a longtemps joui d'exonérations fiscales qui ont poussé les entreprises américaines à s'y installer, remplaçant peu à peu les plantations de canne à sucre. Mais en 2006, Washington a retiré ces avantages et les entreprises ont alors déserté en masse l'archipel.

Frappée doublement par cette saignée et la crise financière, Porto Rico a plongé dans la récession. L'île a déclaré en mai dernier le plus gros processus de faillite jamais lancé par une entité locale aux Etats-Unis.

Porto Rico croule sous une dette de plus de 70 milliards de dollars et 46% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Ces dix dernières années, sous le coup de la récession et de la hausse du chômage (12,3% de la population), près d'un habitant sur dix a quitté l'île, en majorité vers les Etats-Unis.

fm/ber/sha