NOUVELLES
21/09/2017 17:21 EDT | Actualisé 21/09/2017 21:55 EDT

PGA: Stanley et Spieth démarrent en lions au Championnat du circuit

ATLANTA — Kyle Stanley et Jordan Spieth ont connu des départs canons au Championnat du circuit de la PGA bien que leurs objectifs ne soient pas les mêmes.

Stanley a inscrit quatre oiselets consécutifs sur le neuf d'aller, dont un de quarante pieds, avant d'en ajouter deux autres en fin de ronde par un jeudi après-midi humide sur le parcours de East Lake. Il a terminé sa journée à moins-6 avec un pointage de 64, ce qui lui procure deux coups d'avance en tête du classement devant un groupe de quatre golfeurs qui inclut le champion de l'Omnium des États-Unis Brooks Koepka.

Spieth a remis une carte de 67, ce qui semble très bien lui convenir. Aucun des joueurs du top-5 au classement de la Coupe FedEx n'a fait mieux que lui, ce qui le place en bonne position pour rejoindre Tiger Woods en tant que seuls doubles gagnants du bonus de 10 millions $ US depuis sa création en 2007.

Les joueurs du top-5 au classement de la Coupe FedEx n'ont habituellement qu'à remporter le Championnat du circuit pour remporter le grand trophée. À trois occasions seulement, un autre joueur a remporté le tournoi d'East Lake et s'est sauvé avec la cagnotte de la Coupe FedEx à la suite de l'effondrement des meneurs.

C'est probablement ce qui explique pourquoi Spieth a passé plus de temps à regarder le tableau des meneurs qu'il n'a l'habitude de le faire lors de la première ronde.

«Je ne connais pas vraiment tous les scénarios possibles, alors ça ne fait pas vraiment de différence pour moi de regarder le classement. Je ne fais que chercher une façon de rejoindre les meneurs, a-t-il commenté. C'est une situation étrange de prendre le départ dernier en première ronde et qu'il n'y a que 30 joueurs.»

Et ça ne l'a pas aidé de voir la performance de Stanley.

Stanley, en 22e position dans la course à la Coupe FedEx, trouvait le parcours d'East Lake plutôt difficile lors de la ronde d'entraînement. Il ne l'a toutefois pas laissé paraître, plaçant un coup d'approche à deux pieds de la coupe au troisième trou pour le premier d'une série de quatre oiselets consécutifs.

Il a ajouté à son avance en envoyant son coup de départ par-dessus l'obstacle d'eau tout juste devant le fanion sur le difficile 15e trou avant de caler un roulé de 18 pieds pour un oiselet. Il en a ajouté un autre sur un roulé de 10 pieds au 16e trou. 

«Je n'ai pas vraiment de plan de match pour ce parcours puisque c'est la première fois que je le vois, a souligné Stanley. Mais j'ai senti que ce serait peut-être justement la clé de simplement atteindre l'allée le plus possible et de me donner les meilleures chances pour mes deuxièmes coups.»

Stanley ne se fait pas trop d'illusions à propos du bonus de 10 millions $ US, même si Bill Haas a réussi à l'emporter en 2011 en partant de la 25e position.

Pour se hisser au sommet, il aurait besoin de remporter le Championnat du circuit et voir Spieth terminer le tournoi parmi le dernier tiers.

Pour Spieth, la ronde a été difficile.

Il a passé une bonne partie de la semaine à tenter d'éviter le côté droit du parcours et il croyait bien avoir intégré la chose. Mais il a raté son premier coup de départ jeudi, puis au 11e, une normale-3, son coup de départ était si mauvais qu'il a balancé son bâton en signe de dépit. Il a lancé à son cadet qu'il croyait avoir perdu sa balle.

Il a finalement eu besoin de deux coups de plus pour atteindre le vert et s'en est tiré avec un boguey. C'était sa dernière gaffe de la journée.

«Je suis étonné d'être à trois coups sous la normale, a-t-il reconnu. J'ai senti que c'était vraiment une corvée et c'est simplement parce que sur les quatre ou cinq premiers trous, j'envoyais la balle n'importe où entre le té et le vert. Et ensuite, tout le long de mon neuf de retour, j'avais des chances d'oiselets à chaque trou sauf un et je n'en ai réussi qu'un seul.»

Adam Hadwin, d'Abbotsford, en Colombie-Britannique, a remis une carte de 71 pour s'installer au sein du groupe à égalité au 21e rang.