NOUVELLES
21/09/2017 02:09 EDT | Actualisé 21/09/2017 02:20 EDT

La Chine lève l'interdiction de voyager d'une militante féministe

La Chine a levé l'interdiction de sortie du territoire pendant 10 ans d'une médiatique militante féministe, qui avait été emprisonnée un mois en 2015 en compagnie de quatre autres jeunes femmes.

Wu Rongrong, 32 ans, a l'intention de se rendre dès dimanche à Hong Kong (sud), une région chinoise semi-autonome, pour y suivre des études de droit.

"C'était un processus très compliqué, mais dorénavant j'ai récupéré mes autorisations et mon passeport et je pourrai aller n'importe où", a indiqué jeudi Mme Wu à l'AFP.

Ces dernières semaines, Wu Rongrong avait publié sur le réseau social chinois Weibo des lettres de la police lui signifiant son interdiction de quitter la Chine continentale durant 10 ans.

La jeune femme faisait partie d'un groupe de cinq militantes féministes qui avaient été arrêtées en 2015 à la veille de la Journée de la femme du 8 mars. Elles s'apprêtaient à distribuer des tracts dénonçant le harcèlement sexuel.

Les policiers les avaient mises en détention au motif de "provocation à la querelle" et "fomentation de troubles". Elles avaient été libérées un peu plus d'un mois après, après une forte mobilisation internationale, dont celle de l'ex-secrétaire d'Etat américain John Kerry.

jch/ehl/jug/lb

WEIBO