NOUVELLES
21/09/2017 06:35 EDT | Actualisé 21/09/2017 07:00 EDT

Crimes de l'EI: l'ONU adopte une résolution pour aider l'Irak à réunir des preuves

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi une résolution proposée par le Royaume-Uni qui vise à aider l'Irak à réunir des preuves des crimes attribués à l'organisation jihadiste Etat islamique, acculée actuellement dans tous ses fiefs.

La résolution, qui prévoit la mise sur pied d'une équipe d'enquêteurs, devrait contribuer à faire traduire les responsables de ces crimes en justice. Les enquêteurs sont chargés de réunir des preuves sur "des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité ou un génocide", afin d'être utilisées dans des tribunaux irakiens, précise la résolution.

Elle a été adoptée à l'unanimité alors que les forces irakiennes ont lancé jeudi une offensive sur Hawija pour éradiquer l'un des deux derniers bastions tenu par le groupe EI.

L'objectif de la résolution est de ne laisser "aucun abri nulle part à Daech" (acronyme arabe de l'EI), avait indiqué en août le Royaume-Uni en annonçant la mise en circulation d'un projet de texte. La résolution vise aussi à faciliter l'échange d'informations et de renseignements sur les crimes attribués à l'EI et sur leurs auteurs présumés.

Elle fait suite à une lettre du 9 août du ministre irakien des Affaires étrangères Ibrahim al-Jaafari réclamant l'aide de l'ONU.

"Les crimes commis par l'organisation terroriste Daech contre les civils et la destruction d'infrastructures et de sites archéologiques en Irak sont des crimes contre l'humanité, qui rendent importante la traduction devant la justice de leurs auteurs issus des gangs terroristes de Daech, en accord avec la loi irakienne", avait expliqué le ministre dans cette missive. "Nous requérons l'aide de la communauté internationale pour bénéficier de son expertise" sur le groupe EI, avait-il ajouté.

En août, l'avocate Amal Clooney, épouse de George Clooney, qui défend notamment des Yazidis, s'était félicitée par avance d'une résolution de l'ONU appuyant la quête de justice de l'Irak. "Les Yazidis et d'autres victimes de l'EI réclament justice devant les tribunaux et ils ne méritent rien de moins". "J'espère que la lettre du gouvernement irakien marquera le début de la fin de l'impunité pour le génocide et les autres crimes commis par l'EI en Irak et dans le monde", avait-elle ajouté.

prh/sha