NOUVELLES
18/09/2017 22:01 EDT | Actualisé 18/09/2017 22:20 EDT

Yémen: un bombardement fait de nouvelles victimes parmi les enfants

Quatre jeunes garçons, âgés de 7 à 15 ans, ont été tués au Yémen dans un bombardement nocturne attribué aux rebelles Houthis, qui a visé un quartier de la ville de Taëz (sud-ouest), a indiqué mardi un responsable local.

Déjà, vendredi, trois enfants avaient été tués et neuf blessés dans cette ville, la troisième du Yémen assiégée par ces rebelles pro-iraniens.

Lundi soir, le bombardement a visé Al-Jamaliya, l'un des plus vieux quartiers de Taëz situé à l'est de la ville, a précisé à l'AFP un responsable local.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) avait vivement réagi au premier bombardement qui avait tué trois enfants.

"Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur le nombre croissant de civils blessés ou tués à la suite d'attaques indiscriminées", avait déclaré le CICR dans un communiqué publié dimanche.

La guerre au Yémen oppose depuis trois ans des rebelles Houthis, alliés à l'ex-président Ali Abdallah Saleh et qui contrôlent principalement le nord du Yémen à des forces progouvernementales, aidées notamment par l'Arabie saoudite et qui se sont regroupées dans le sud.

Depuis mars 2015, le conflit a fait quelque 8.400 morts et 48.000 blessés, dont de nombreux civils, et provoqué une grave crise humanitaire.

mah/ras/hj