NOUVELLES
19/09/2017 06:36 EDT | Actualisé 19/09/2017 07:02 EDT

Référendum sur l'indépendance: des maires de Catalogne refusent de témoigner

MADRID — Les premiers des quelque 700 maires espagnols sous enquête pour avoir contribué à l'organisation du référendum sur l'indépendance de la Catalogne sont apparus devant des procureurs, mardi, mais ont refusé de témoigner.

Les maires des petites villes d'Oliana, Pont de Suert et Mollerussa ont été accueillis par des partisans qui scandaient «nous voterons».

La Cour constitutionnelle espagnole a ordonné la suspension du référendum prévu le 1er octobre. Quant au gouvernement central espagnol, il poursuit sa lutte sans merci pour empêcher sa tenue.

La police espagnole a continué, mardi, à saisir des documents liés à l'organisation du référendum.

Environ 900 maires ont été élus en Catalogne, une région qui représente un cinquième de l'économie espagnole. Le maire de la capitale, Barcelone, n'est pas sous enquête.

Les quelque 7,5 millions de Catalans sont divisés, presque à parts égales, sur la question de l'indépendance de la Catalogne.