NOUVELLES
19/09/2017 06:01 EDT | Actualisé 19/09/2017 06:20 EDT

Pays-Bas: pensées du roi pour les habitants de Saint-Martin

Le roi des Pays-Bas Willem-Alexander a partagé mardi, lors de son traditionnel discours de "Prinsjedag" ou "Jour du prince", la "douleur" des victimes néerlandaises du passage dévastateur de l'ouragan Irma dans les Caraïbes.

"Nos coeurs et nos pensées sont auprès des habitants de Saint-Martin, de Saba et de Saint-Eustache", a affirmé le roi à La Haye lors de l'ouverture officielle du parlement qui s'est déroulée cette année en l'absence d'un gouvernement en place.

"Le gouvernement fera son possible pour subvenir aux besoins urgents. La partie caribéenne du Royaume ne sera pas laissée à elle-même pour la reconstruction", a-t-il souligné dans un discours écrit par le Premier ministre sortant Mark Rutte.

Le roi des Pays-Bas s'était rendu la semaine dernière dans la partie néerlandaise de Saint-Martin pour observer le déploiement de l'opération d'aide militaire mise en place après le passage meurtrier de l'ouragan Irma qui y a fait quatre morts le 6 septembre.

Avec l'ouragan Maria, qui oscille entre les catégories 4 et 5 - le niveau maximum - et balayait mardi l'archipel français de la Guadeloupe, Saint-Martin a de nouveau été placée sous vigilance rouge.

C'est à l'occasion du "Jour du prince" que le gouvernement présente aux députés son budget pour l'année suivante et donne généralement le ton de la politique qu'il mène. Mais la rentrée politique néerlandaise était mardi un "Prinsjedag sans contenu", comme l'a qualifié la presse nationale.

Car les négociations en vue de former un nouveau gouvernement en sont à leur 189e jour depuis les législatives du 15 mars, non loin du record de 208 jours datant de 1977.

Et cet état de fait "oblige à la retenue dans la formulation de nouvelles propositions", a remarqué le roi, arrivé à la salle des Chevaliers du parlement dans un carrosse de verre.

Si les gouvernements issus de négociations laborieuses sont habituels aux Pays-Bas, la coalition Rutte II, qui rassemble les libéraux du VVD et les travaillistes du PvdA, est désormais le gouvernement le plus longtemps en place depuis la Seconde guerre mondiale.

"Notre situation est bien meilleure que lors de l'entrée en fonction de l'actuel gouvernement en 2012", a précisé le roi Willem-Alexander, annonçant des prévisions de croissance de 3,3% pour 2017 et de 2,5% pour 2018 et un taux de chômage de 4,3% pour 2018.

Le budget 2018, présenté par le ministre sortant des Finances Jeroen Dijsselbloem après le discours du roi, comprend notamment 435 millions d'euros aux établissements destinés aux personnes âgées, 270 millions d'euros pour l'enseignement ainsi qu'une enveloppe supplémentaire pour la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

shm/jkb/cvo/elp