NOUVELLES
19/09/2017 11:07 EDT | Actualisé 19/09/2017 11:21 EDT

Hausse des cotisations à l'assurance-emploi: des employeurs mécontents

MONTRÉAL — La nouvelle est passée pratiquement inaperçue, mais tant les employeurs que les travailleurs verront leur contribution à l'assurance-emploi augmenter.

La nouvelle fait grincer des dents des employeurs, mais du côté syndical, on rappelle que le régime est déjà bien moins accessible qu'il l'a déjà été.

La Commission de l'assurance-emploi a en effet annoncé qu'elle hausserait les cotisations à l'assurance-emploi de 7 cents par tranche de 100 $ de masse salariale, en 2018, soit 3 cents de plus pour chaque employé et 4 cents de plus pour chaque employeur.

La cotisation sera ainsi de 1,66 $ par tranche de 100 $ de salaire assurable au pays et 1,30 $ au Québec, puisque le gouvernement y gère son propre régime d'assurance parentale.

Au cours d'une entrevue avec La Presse canadienne, mardi, Martine Hébert, vice-présidente principale à la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, a dit craindre que cette augmentation qui s'ajoute à d'autres constitue un frein à la création d'emplois par les PME.

Elle a noté que la hausse annoncée à l'assurance-emploi ne doit pas être prise isolément, mais dans l'ensemble des taxes sur la masse salariale. Elle s'ajoute par exemple aux hausses annoncées pour le Régime de pension du Canada.