NOUVELLES
19/09/2017 06:00 EDT | Actualisé 19/09/2017 06:02 EDT

Corée du Nord: la solution doit être politique, dit Antonio Guterres

NEW YORK — Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres prévient les leaders mondiaux que la menace d'une attaque nucléaire est à son plus haut niveau depuis la fin de la Guerre froide.

Il a ajouté que des «discours fougueux» peuvent mener à des «malentendus fatals».

À l'ouverture de l'assemblée générale annuelle des Nations unies, à New York, mardi matin, Antonio Guterres s'est dit persuadé que la solution à la menace nucléaire nord-coréenne doit en être une politique.

Dans son premier rapport sur l'état du monde depuis qu'il a pris les rênes des Nations unies le 1er janvier, M. Guterres a placé le «péril nucléaire» en tant que menace la plus importante.

Le secrétaire général de l'ONU a déclaré que des millions de personnes vivent dans la peur de la rhétorique provocatrice de la Corée du Nord.

Par la même occasion, M. Guterres a lancé une pointe en direction du président américain Donald Trump qui n'a pas ménagé ses menaces à l'endroit du régime de Pyongyang.