NOUVELLES
17/09/2017 05:14 EDT | Actualisé 17/09/2017 09:22 EDT

Les recherches reprennent à Lachute pour retrouver Yvon Lacasse

MONTRÉAL — Les recherches reprennent dimanche matin à Lachute, à l'ouest de Montréal, pour retrouver un septuagénaire qui manque à l'appel depuis vendredi.

Yvon Lacasse, âgé de 71 ans, est relié au véhicule dans lequel a été retrouvé vendredi l'homme soupçonné d'avoir enlevé son fils de six ans, la veille, à Saint-Eustache.

Le véhicule de M. Lacasse a été utilisé par le père de 41 ans dans sa cavale de près de 24 heures. La camionnette blanche avec laquelle le suspect aurait pris la fuite, jeudi soir, a été retrouvée à la halte routière de Lachute, dans les Laurentides.

Le porte-parole de la SQ a déclaré qu'il était trop tôt pour dire si le périmètre de recherche allait éventuellement être élargi vers l'Ontario, où la voiture de M. Lacasse a été retrouvée.

Dimanche matin, la Sûreté du Québec (SQ) invitait le public à se joindre aux autorités pour participer aux recherches.

Le porte-parole de la SQ, Claude Denis, a indiqué que les bénévoles désirant participer aux travaux peuvent se présenter à l'angle de la route 329 et de la rue Principale, à Lachute.

Les recherches des bénévoles avaient été suspendues samedi en soirée. Des policiers sont toutefois demeurés dans le secteur toute la nuit pour continuer leurs recherches, a précisé le sergent Denis.

Les recherches devraient cependant se poursuivre dans de nouveaux endroits dimanche, a dit M. Denis.

Yvon Lacasse mesure 1 mètre 67 et pèse environ 45 kilogrammes. Il est chauve et a les yeux bruns. Toute personne qui croit l'apercevoir, ou qui pourrait contribuer à le retrouver, est priée de communiquer avec le 9-1-1.

Suspect hospitalisé

Samedi, le suspect dans l'affaire d'alerte Amber a été transféré à l'hôpital après s'être blessé.

Selon la Police provinciale de l'Ontario, l'accusé a subi des blessures qui ont requis une évaluation médicale et un transfert à l'hôpital.

L'homme avait comparu par visioconférence, un peu plus tôt en journée, depuis le poste de police de Renfrew, où il était détenu depuis son arrestation, vendredi soir.

Il devait ensuite être transféré au Québec pour faire face à la justice.

Dimanche matin, on ignorait toujours quand le suspect serait remis aux agents de la SQ et les chefs d'accusation auxquels il devra répondre.

«Il sera transféré dès que son état de santé le permettra», a déclaré Claude Denis.

La justice ontarienne n'a porté aucune accusation contre le Québécois pour le moment, mais une enquête se poursuit.