NOUVELLES
17/09/2017 15:27 EDT | Actualisé 17/09/2017 16:41 EDT

Les Lions sont préparés en cas de retour au jeu d'Odell Beckham fils

EAST RUTHERFORD, N.J. — L'entraîneur-chef des Lions de Detroit, Jim Caldwell, ne perd pas son temps à s'inquiéter de la présence d'Odell Beckham fils, lundi soir.

Lorsque Caldwell a dessiné son plan de match en vue de l'affrontement entre ses Lions (1-0) et les Giants de New York (0-1), il s'était réservé une section pour l'attaque des Giants.

Si la blessure à la cheville gauche de Beckham l'empêche de jouer pour une deuxième semaine de suite, les Lions ont d'autres plans en tête.

Il semblait que Beckham soit en mesure de jouer. Le receveur étoile s'est entraîné de façon limitée cette semaine et il a capté quelques ballons vendredi.

Son état de santé était qualifié d'incertain sur le rapport final des blessés, samedi. Son statut pour la partie sera déterminé pendant l'échauffement, lundi soir.

«Nous regardons la situation en anticipant qu'il va jouer, a dit Caldwell. Nous abordons ça de cette façon et s'il ne joue pas, nous allons nous ajuster.»

Les Giants n'ont rien fait de bon en attaque sans Beckham, la semaine dernière, amassant 233 verges dans un revers de 19-3 aux mains des Cowboys de Dallas.

«Ils sont bons avec ou sans lui, mais c'est un joueur dynamique, a mentionné le demi de sûreté des Lions Glover Quin à propos de Beckham. Quand tu l'ajoutes à ta formation, ça change beaucoup les choses. Ils ont malgré tout plusieurs munitions et un quart qui a été nommé deux fois le joueur le plus utile au Super Bowl. Odell ne fait qu'ajouter à ça.»

Quin a ajouté qu'il doutait que Beckham rate une occasion de prendre part au match d'ouverture à domicile des Giants, à heure de grande écoute.

«C'est un joueur explosif. Il peut transformer une petite passe en un long touché. Il demande beaucoup d'attention tellement il est dynamique, a insisté Quin. Tu peux exécuter certaines couvertures et certains jeux s'il est sur le jeu ou non, mais tu dois toujours te préparer comme s'il allait être sur le terrain.»

La plupart des équipes qui ont affronté les Giants au cours des deux dernières saisons ont utilisé une formation avec deux demis de sûreté. Les Cowboys l'ont fait la semaine dernière et Eli Manning n'a jamais eu l'occasion de lancer le ballon en profondeur. Le jeu au sol des Giants a de plus été limité à seulement 35 verges en 12 courses.

Si une attaque porte le ballon avec efficacité, la formation avec deux demis de sûreté peut être exploitée.

«Il faut être meilleurs au sol et être patients lorsque nous utilisons les jeux de passe, a affirmé le coordonnateur à l'attaque des Giants, Mike Sullivan. S'ils enlèvent nos options en profondeur, il faut être patient et s'assurer de capter le ballon, de gagner des verges et de se placer en meilleure position. Nous devons toutefois être capables de courir avec le ballon.»

L'attaque des Lions était en bonne forme dimanche dernier, dans un gain de 35-23 contre les Cardinals de l'Arizona. Matthew Stafford a lancé quatre passes de touché et il a obtenu 292 verges par la voie des airs. Il a orchestré une 27e remontée au quatrième quart ou en prolongation depuis 2011, un sommet dans la NFL pour cette période de temps.

Stafford et les Lions s'étaient cependant inclinés 17-6 lors de leur dernier duel contre les Giants, en décembre. Blessé au majeur droit, le joueur le mieux payé de la NFL avait tout de même amassé 273 verges par la passe.