NOUVELLES
17/09/2017 12:15 EDT | Actualisé 17/09/2017 12:21 EDT

Les députés de retour à Québec et à Ottawa, le Canadien revient sur la glace

MONTRÉAL — Cette semaine, l'équipe de «Sur le radar» braque ses projecteurs sur les collines parlementaires à Québec et Ottawa, où convergeront les députés provinciaux et fédéraux pour les premières périodes de questions de la session, qui s'annoncent houleuses. Un autre retour fort attendu cette semaine: celui du Canadien de Montréal, qui disputera son premier match préparatoire, lundi, à Québec.

Voici un survol des événements de l'actualité à surveiller dans les prochains jours:

Les députés fédéraux de retour aux Communes après un été mouvementé

Des milliers de demandeurs d'asile ont traversé la frontière canado-américaine pendant l'été, forçant les représentants du gouvernement Trudeau à intervenir pour les dissuader de venir au Canada. Les libéraux ont été critiqués de toutes parts dans les dernières semaines, et ils risquent de se faire interroger sur le sujet lors de la première période de questions de cette session, lundi. Un autre sujet chaud qui devrait refaire surface: l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), qui a fait l'objet de deux rondes de renégociations cet été avant la troisième, qui doit s'ouvrir à Ottawa plus tard ce mois-ci.

— Les élus québécois de retour pour la période préélectorale

Mardi, les élus de l'Assemblée nationale retrouveront leur siège à un an des prochaines élections générales. Les partis politiques sont déjà en mode préélectoral, et leurs dirigeants ont commencé à s'attaquer aux différents sujets qui devraient marquer cette nouvelle session. L'arrivée massive de demandeurs d'asile au Québec, la laïcité et la légalisation du cannabis risquent d'être à l'ordre du jour dans les débats. Il sera aussi probablement question de remaniement ministériel, alors que le premier ministre Philippe Couillard a récemment dit vouloir entamer une «phase de transformation». M. Couillard pourrait vouloir montrer un visage neuf à l'approche des élections, en s'entourant de jeunes, de femmes et de députés venant des régions.

La Sainte-Flanelle de retour

Le Canadien de Montréal revient sur la glace cette semaine pour son premier match préparatoire, qu'il disputera lundi au centre Vidéotron de Québec, contre les Bruins de Boston. Les amateurs de hockey pourront voir plusieurs nouveaux joueurs à l'oeuvre, alors que l'équipe s'est départie de plusieurs poids lourds, dont Andrei Markov, Nathan Beaulieu et Alexei Emelin. Le deuxième match hors concours aura lieu le 27 septembre à Toronto contre les Maple Leafs et la saison régulière s'amorcera le 5 octobre.

Comparution du suspect de Saint-Eustache

L'homme de 41 ans soupçonné d'avoir assassiné sa conjointe et enlevé son fils de six ans comparaîtra vraisemblablement cette semaine. La date précise n'est pas encore connue, mais l'individu a été arrêté vendredi soir en Ontario et doit être transféré au Québec prochainement. L'histoire de l'enlèvement du garçon de six ans a tenu en haleine toute la province pendant près de 24 heures. Jeudi, une alerte Amber a été lancée après que la mère du bambin eut été retrouvée sans vie au domicile familial à Saint-Eustache, dans les Laurentides. L'enfant a finalement été retrouvé sain et sauf, vendredi soir, près de Griffith, en Ontario.

— Justin Trudeau s'adressera aux Nations unies

Le premier ministre canadien entamera à compter de mardi une mission à New York, qui le mènera notamment à l'Assemblée générale des Nations unies. M. Trudeau prononcera un discours jeudi après-midi au siège de l'ONU, ce qui lui permettra «d’exprimer son engagement à l’égard du renforcement du multilatéralisme et d’un ordre international fondé sur des règles», a expliqué le bureau du premier ministre dans un communiqué. Les dirigeants du monde, qui se réuniront à partir de lundi, ne manqueront pas de sujets à couvrir, dont l'escalade des tensions avec la Corée du Nord et l'exode de la minorité musulmane au Myanmar. Deux présences seront particulièrement remarquées: celle du président américain Donald Trump et celle de son homologue français Emmanuel Macron, qui feront tous deux leur première apparition à l'événement. Justin Trudeau avait déjà prononcé un discours devant les Nations unies en septembre 2016.