NOUVELLES
17/09/2017 11:34 EDT | Actualisé 17/09/2017 12:01 EDT

Le véhicule d'Yvon Lacasse a été volé à la halte routière de Lachute

MONTRÉAL — La Sûreté du Québec (SQ) confirme que le véhicule d'Yvon Lacasse, cet homme de 71 ans qui manque à l'appel, a été volé jeudi soir à 18h12 à la halte routière de Lachute.

La SQ recherche maintenant un témoin important qui apparaît sur une photo prise sur place au moment du vol.

«Sur les photos, on peut apercevoir le véhicule de M. Lacasse et on aperçoit également un ou une motocycliste», a expliqué le sergent Claude Denis, de la SQ.

«Nous aimerions entrer en contact avec cette personne parce qu'elle aurait peut-être des indices ou des informations additionnelles», a ajouté le policier.

La SQ a lancé un appel au public et quelque 200 bénévoles se sont présentés dans le secteur, dimanche, pour participer aux recherches dans l'espoir de retrouver le septuagénaire.

Les policiers ont cependant élargi les recherches sur un immense territoire. «On demande aux gens, les pêcheurs, les campeurs, les résidants, entre Lachute et Rouyn-Noranda — évidemment, c'est vaste —, de porter une attention particulière dans les fossés, de vérifier les cours, les cabanons», a indiqué le sergent Denis.

Ce dernier appel ne vise pas un trajet précis, puisqu'il y a plus d'une possibilité pour réaliser le trajet en question.

La voiture de M. Lacasse serait l'un des véhicules utilisés par le père de 41 ans soupçonné d'avoir enlevé son fils de six ans, à Saint-Eustache, jeudi, puis arrêté le lendemain soir dans l'est de l'Ontario.

Le véhicule de M. Lacasse a été utilisé par le suspect dans sa cavale de près de 24 heures. La camionnette blanche avec laquelle le suspect aurait pris la fuite, jeudi soir, a été retrouvée à la halte routière de Lachute, dans les Laurentides.

Yvon Lacasse mesure 1,67 mètre et pèse environ 45 kilos. Il est chauve et a les yeux bruns. Toute personne qui croit l'apercevoir, ou qui pourrait contribuer à le retrouver, doit communiquer avec le 9-1-1.

Suspect hospitalisé

Samedi, le suspect dans l'affaire de l'alerte Amber a été transféré à l'hôpital après s'être blessé et il s'y trouvait toujours dimanche après-midi.

La Police provinciale de l'Ontario a indiqué que le quadragénaire avait subi des blessures qui ont requis une évaluation médicale et un transfert à l'hôpital, sans donner davantage de détails sur les circonstances dans lesquelles il s'était blessé.

L'homme avait comparu par visioconférence, samedi, du poste de police de Renfrew où il était détenu, mais aucune accusation n'avait alors été portée contre lui.

Il doit éventuellement être transféré au Québec pour faire face à la justice.

«Il sera transféré dès que son état de santé le permettra», a déclaré Claude Denis.