NOUVELLES
17/09/2017 03:23 EDT | Actualisé 17/09/2017 03:40 EDT

Huit morts dans l'explosion d'un bâtiment piégé près de Mossoul

Huit membres des unités paramilitaires irakiennes déployées dans la région de Mossoul (nord) ont été tués dimanche par une explosion survenue dans une école reprise début juillet aux jihadistes, a indiqué un commandant à l'AFP.

"Huit membres des unités tribales ont été tués et 13 autres blessés dans l'explosion d'une école (...) où ils avaient installé un centre d'entraînement", a déclaré par téléphone Jabbar al-Maamouri, commandant au sein de ces unités.

Cette école, située dans le village de Majarine (environ 20 km à l'ouest de Mossoul), avait été minée par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), chassés de Mossoul début juillet puis de leur autre bastion, Tal Afar, à 70 km plus à l'ouest, fin août.

Dans la lutte pour la reprise de la province de Ninive --dont Mossoul est le chef-lieu--, les forces gouvernementales irakiennes ont été appuyées par le Hachd al-Chaabi, qui regroupe des unités paramilitaires majoritairement chiites mais s'est aussi associé dans les zones sunnites, comme Mossoul, à des unités tribales en majorité sunnites.

Des témoins dans le village ont également confirmé l'explosion. Ce type d'incident intervient régulièrement dans les zones annoncées "libérées" par les autorités irakiennes.

Samedi, six membres du Hachd al-Chaabi avaient péri dans une explosion similaire après la reconquête de la localité d'Akachat, dans la province occidentale d'al-Anbar, selon des responsables des services de sécurité.

bur-sbh/sk/gk