NOUVELLES
16/09/2017 06:56 EDT | Actualisé 16/09/2017 07:00 EDT

Yémen: 3 enfants tués dans des bombardements à Taëz

Trois enfants ont été tués et neuf blessés vendredi dans des bombardements contre deux quartiers résidentiels contrôlés par les forces progouvernementales à Taëz, troisième ville du Yémen, ont indiqué samedi des témoins et l'Unicef.

Ces tirs au mortier provenant de zones contrôlées par les rebelles Houthis ont atteint les quartiers résidentiels d'Al-Deba et Al-Samil à Taëz, à 300 kilomètres au sud de la capitale Sanaa, ont déclaré des témoins à l'AFP.

"Terrible journée pour les enfants à Taëz: 3 tués et 9 grièvement blessés lors d'un bombardement à Al-Deba et Al-Samil", a écrit sur son compte Twitter l'Unicef (Fonds des Nations Unies pour l'enfance), déplorant que les enfants "paient le plus lourd tribut dans ce conflit".

La guerre au Yémen a débuté en mars 2015 avec l'intervention d'une coalition internationale sous commandement saoudien, contre les rebelles chiites Houthis, qui contrôlent notamment une grande partie de la province de Taëz mais pas sa capitale du même nom.

Elle a fait plus de 8.000 morts --dont au moins 1.500 enfants-- et des millions de déplacés, précipitant le pays le plus pauvre du monde arabe au bord de la famine.

La crise humanitaire a par ailleurs provoqué une épidémie de choléra qui a tué plus de 1.800 personnes depuis avril, selon l'ONU et le Comité international de la Croix-Rouge.

L'ONU a prévenu en juillet que 80% des enfants au Yémen avaient besoin d'aide dans ce qu'elle qualifie de "plus grande crise humanitaire au monde".

bur-faw-mah/cmk/bpe