NOUVELLES
16/09/2017 05:40 EDT | Actualisé 16/09/2017 06:00 EDT

Quatrième phase d'une centrale solaire à Dubaï d'un coût de 3,8 mds USD

Dubaï a annoncé samedi un contrat de 3,8 milliards de dollars pour la quatrième et dernière phase du Parc solaire Mohamed ben Rached Al-Maktoum, qui devrait générer environ 1.000 mégawatts d'ici 2020 puis 5.000 à l'horizon 2030.

Le conglomérat chinois Shanghai Electric et le Saoudien ACWA Power ont remporté ce contrat de 14,2 milliards de dirhams, a annoncé dans un communiqué le service média du gouvernement de l'émirat de Dubaï, l'un des sept de la fédération des Émirats arabes unis.

Le coût total du Parc solaire Mohamed Ben Rached Al-Maktoum, devenu opérationnel en 2013, s'élèvera à 13,6 milliards de dollars.

Cette dernière phase portera sur la construction d'une centrale de 700 mégawatts (MW) qui sera inaugurée par étapes à partir du dernier trimestre de 2020, selon le communiqué.

La première phase, avec 152.000 panneaux photovoltaïques d'une capacité de 13 MW, a été réalisée en 2013, tandis que la 2e phase, d'une capacité de 200 MW, a été inaugurée en mars.

L'Autorité de l'électricité et de l'eau de Dubaï (DEWA) a choisi l'an dernier un consortium conduit par Masdar d'Abou Dhabi pour réaliser la troisième phase d'une capacité de 800 mégawatts, qui devrait être inaugurée en 2020.

Dubaï a peu de réserves pétrolières contrairement à son voisin Abou Dhabi, capitale des Émirats, et ambitionne de produire 75% de son électricité à partir d'énergies renouvelables à l'horizon 2050.

Parallèlement, l'État des Émirats arabes unis construit actuellement à Abou Dhabi quatre centrales nucléaires d'une capacité de 1.400 MW chacune pour un coût total de plus de 25 milliards de dollars. La première doit être inaugurée début 2018.

Les Émirats arabes unis sont un très important exportateur de pétrole mais ont pris des mesures pour réduire leur dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles pour leur production d'énergie.

Ils ont annoncé début 2017 leur intention d'investir 163 milliards de dollars dans des projets visant à générer près de la moitié de leurs besoins énergétiques à partir d'énergies renouvelables.

Les États du Golfe sont situés dans l'une des régions les plus ensoleillées au monde mais sont encore loin d'être parmi les premiers producteurs d'énergie solaire.

mah/feb/bpe