NOUVELLES
16/09/2017 02:36 EDT | Actualisé 16/09/2017 03:00 EDT

Le gouvernement catalan se compare à la République défaite par Franco

Le chef du gouvernement indépendantiste catalan revendique l'héritage de la République espagnole défaite par Franco dans la guerre civile, et rappelle les origines franquistes du parti au pouvoir à Madrid, dans une interview publiée vendredi.

"Notre gouvernement actuel représente la tradition de la République espagnole, écrasée par l'armée de Franco dans la guerre civile" (1936-1939), déclare Carles Puigdemont dans cette interview publiée par le Suddeutsche Zeitung.

C'est apparemment la première fois que ce dirigeant catalan qui milite pour une république catalane indépendante du Royaume d'Espagne revendique le manteau de la république espagnole dans un média étranger.

M. Puigdemont veut organiser un referendum d'autodétermination dans cette région profondément divisée entre partisans et adversaires de l'indépendance, malgré tous les efforts du gouvernement espagnol pour l'empêcher.

La Catalogne a été une des derniers réduits des Républicains espagnols encerclés par les troupes de Francisco Franco, qui gouverna l'Espagne en dictateur de la fin de la guerre civile à sa mort en 1975. A la chute de Barcelone en janvier 1939, des centaines de milliers d'Espagnols ont fui l'Espagne en franchissant la frontière avec la France. Mais la guerre continua jusqu'à la fin mars.

"Nous n'avons pas oublié qu'à l'époque une partie de notre élite politique a été assassinée et une autre partie contrainte à l'exil. Nous savons aussi quelles sont les racines du Parti Populaire conservateur qui voudrait bloquer le referendum : il est né d'un groupe de franquistes", poursuit M. Puigdemont.

Le Parti Populaire du chef du gouvernement Mariano Rajoy est l'héritier de l'Alliance populaire, formée après la mort de Franco par d'anciennes personnalités de son régime.

bur-pmr/mck/ia/mra