NOUVELLES
14/09/2017 23:25 EDT | Actualisé 14/09/2017 23:40 EDT

Tir nord-coréen: une "provocation de plus", selon Paris

Le nouveau tir de missile nord-coréen au-dessus du Japon constitue une "provocation de plus" qui "met en cause" la sécurité internationale, a déclaré vendredi la ministre française des Armées Florence Parly.

"C'est une provocation de plus, certainement qui fait suite aux sanctions qui ont été votées à l'unanimité par le Conseil de sécurité de l'ONU en début de semaine", a-t-elle déclaré sur la radio Europe 1.

"Ce qui sera efficace, c'est que ces sanctions soient d'abord effectivement appliquées et c'est cela l'enjeu de ces prochains jours", a-t-elle ajouté. Le Conseil de sécurité de l'ONU doit tenir une réunion d'urgence vendredi après-midi après ce nouveau tir.

"Ce qui est en cause, c'est la sécurité non seulement de cette région du monde mais aussi la sécurité internationale et l'Europe est concernée puisque les Nord-Coréens nous ont apporté une forme de démonstration que l'Europe est potentiellement à portée de leurs missiles", a souligné la ministre.

La Corée du Nord a tiré vendredi un missile balistique au-dessus du Japon, sur une distance semble-t-il inédite, aggravant des tensions qui sont déjà à des sommets.

Le Conseil de sécurité de l'ONU avait adopté lundi une huitième série de sanctions pour tenter de convaincre le pays reclus de renoncer à ses programmes balistique et nucléaire interdits.

vl/lv/lch