Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Gaétan Barrette veut rester ministre de la Santé jusqu’aux prochaines élections

Va-t-il conserver son poste lors du prochain remaniement ministériel?

VAL D'OR – Alors qu'un remaniement ministériel se pointe à l'horizon, Gaétan Barrette dit qu'il souhaite garder son rôle de ministre de la Santé au moins jusqu'aux prochaines élections.

« La question et la réponse, elle est très simple: c'est oui. Je souhaite ça. Je suis très heureux dans ce que je fais », a-t-il affirmé en marge du caucus pré-sessionnel libéral.

Il s'est ensuite empressé d'utiliser l'image de la « transformation » - expression fétiche du gouvernement Couillard ces jours-ci – pour justifier l'importance de ses réformes en santé.

« J'ai toujours dit que dans une transformation, il y a la première phase et la deuxième, qui est encore plus importante. C'est la phase de consolidation et ça prend deux mandats [pour l'accomplir]. »

M. Barrette dit qu'il n'a pas discuté de son poste avec le premier ministre Philippe Couillard jusqu'à présent, mais qu'il comprendrait si les choses venaient à changer.

« Il y a une chose que je savais en venant en politique : c'est un environnement où tout peut changer à tout moment en fonction de circonstances qu'on ne contrôle pas nécessairement », a renchéri le ministre.

Si toutefois l'imposant portefeuille de la Santé était confié à quelqu'un d'autre, M. Barrette ne serait jamais bien loin. « Je suis convaincu que je serais très près de son oreiller pour le conseiller! », a-t-il lancé.

Khadir réclame toujours sa démission

Le député de Québec solidaire, Amir Khadir, qui est lui-même médecin, a exigé la démission du ministre de la Santé en juin dernier. À quelques jours de la rentrée parlementaire, il n'a pas changé d'avis.

« Il n'est pas à sa place. Je ne questionne pas ses intentions, quoi que ses intentions, aussi bonnes soient-elles, ont été entachées par la logique austéritaire du gouvernement », a-t-il réagi lors d'une entrevue téléphonique.

« Il est en train de ronger et de détruire le système de l'intérieur. Il faut qu'il s'en aille. »

VOIR AUSSI :

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.