NOUVELLES
15/09/2017 00:42 EDT | Actualisé 15/09/2017 01:00 EDT

Corée du Nord: Pékin condamne le tir de missile et appelle "à la retenue"

La Chine a condamné vendredi le dernier tir d'un missile nord-coréen qui a survolé le Japon et appelé l'ensemble des parties à la retenue.

Pékin "s'oppose à la violation, par la Corée du Nord, des résolutions du Conseil de sécurité (de l'ONU) et à son recours à la technologie de missiles balistiques pour des tirs", a déclaré devant la presse la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, tout en estimant que "les parties en présence doivent faire preuve de retenue".

Quelques jours après l'adoption par le Conseil de sécurité d'une huitième série de sanctions pour tenter de convaincre le régime nord-coréen de renoncer à ses programmes balistique et nucléaire, Pyongyang a tiré vendredi matin un missile sur une distance semble-t-il inédite de 3.700 km. L'engin a survolé le Japon avant de s'abîmer en mer.

Pékin, qui a approuvé la dernière série de sanctions onusiennes, plaide en même temps pour la reprise du dialogue avec la Corée du Nord, alors que les Etats-Unis de Donald Trump ont affirmé que l'option militaire était "sur la table".

Les parties en présence doivent éviter "tout acte qui pourrait aggraver la situation sur la péninsule (coréenne) et dans la région", a plaidé la porte-parole chinoise.

Washington a réagi au dernier tir de missile en appelant Pékin mais aussi Moscou à faire pression sur Pyongyang.

"Nous appliquerons strictement, complètement et sérieusement les résolutions" de l'ONU, a promis Mme Hua.

ehl-bar/jug/lch