NOUVELLES
14/09/2017 12:18 EDT | Actualisé 14/09/2017 21:56 EDT

Le changement de nom de la rue Amherst à Montréal fait réagir en Nouvelle-Écosse

HALIFAX — La décision de l'administration Coderre de rebaptiser la rue Amherst, à Montréal, a des échos jusqu'en Nouvelle-Écosse.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé, mercredi, à l'occasion du 10e anniversaire de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, que la rue Amherst changera de nom.

Jeffery Amherst était un général britannique qui est notamment passé à l'histoire pour avoir donné des couvertures infestées de variole aux Autochtones dans les années 1700.

M. Coderre s'est dit fier de poser ce geste, car il s'inscrit dans le cadre du processus de réconciliation avec les Premières Nations.

L'annonce a créé des réactions en Nouvelle-Écosse, où il existe une municipalité qui s'appelle Amherst.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, dit ne pas avoir reçu de plainte concernant la ville d'Amherst qui se trouve dans sa province.

Stephen McNeil a ajouté que le Canada ne peut ignorer son passé historique et que les gouvernements devraient être sensibles aux inquiétudes des Autochtones, et ce, de manière équitable chaque fois que cela est possible.

Une militante de la communauté micmaque, Rebecca Thomas, aimerait voir la ville changer de nom, mais reconnaît que le geste peut être difficile à faire.

Mme Thomas précise qu'une meilleure éducation contribuerait à sensibiliser la population quant à l'origine du nom de la ville et à son histoire.

Un responsable de la Ville d'Amherst, Greg Herrett, affirme que le conseil municipal n'a pas discuté du nom de la municipalité et qu'aucune inquiétude à ce sujet n'a été rapportée.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!