NOUVELLES
14/09/2017 12:07 EDT | Actualisé 14/09/2017 21:57 EDT

Formule Un: Fernando Alonso pourrait choisir de demeurer avec McLaren

SINGAPOUR — Fernando Alonso pourrait choisir de rester avec McLaren, finalement.

Les spéculations s'amplifient selon quoi McLaren délaisserait Honda et se tournerait vers Renault pour ses moteurs, l'an prochain, et le double champion de la F1 laisse planer qu'il pourrait rester en place.

«Ils vont prendre une décision et ensuite je prendrai la mienne», a dit le pilote espagnol, à l'approche du Grand Prix de Singapour.

McLaren en est à une troisième année problématique avec Honda, avec peu de signes d'une réelle amélioration.

Alonso commence à en avoir soupé du manque de fiabilité chez Honda; il n'a terminé que trois courses cette saison, avec une sixième place comme meilleur résultat.

Alonso en est à 10 points en 2017, neuf de plus que son coéquipier avec McLaren, Stoffel Vandoorne.

Renault produit un moteur beaucoup plus fiable, Nico Hulkenberg ayant complété 10 épreuves sur 13.

Alonso est l'un des pilotes les plus âgés de la F1, à 36 ans, mais on le voit encore comme faisant partie de l'élite.

«Si je suis encore en F1, c'est que je crois que je peux remporter le championnat l'an prochain», a dit Alonso, victorieux 32 fois, mais le plus récemment en 2013 en Espagne, avec Ferrari.

On s'attend à ce que Renault soutire le pilote espagnol Carlos Sainz fils à Toro Rosso pour remplacer le Britannique Jolyon Palmer, qui n'a pas encore récolté de point cette année.

Une annonce au sujet des moteurs devrait survenir vendredi. Des représentants de Renault, McLaren, Honda et Red Bull doivent être présents à une conférence de presse qui suivra les essais.

Red Bull a glissé de façon notable derrière Ferrari et Mercedes, et l'écurie ne ressemble que bien peu à celle qui a régné avec quatre championnats des pilotes et des constructeurs de suite, de 2010 à 2013.

Christian Horner, qui dirige Red Bull, a fermement critiqué les performances de Renault depuis le changement en faveur des moteurs turbo hybrides, en 2014.

«Nous payons une méchante somme pour ce moteur, a dit Horner après le Grand Prix de Belgique, le mois dernier. Ils doivent tirer les chose au clair.»

Passer aux moteurs Honda pourrait toutefois amener des questionnements chez les pilotes de Red Bull, Daniel Ricciardo et Max Verstappen. Ils ont des contrats couvrant 2018, mais ils pourraient facilement trouver du boulot ailleurs.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!