NOUVELLES
14/09/2017 11:53 EDT | Actualisé 14/09/2017 13:42 EDT

Carr: les émissions de GES des pipelines doivent être prises en considération

OTTAWA — Le ministre canadien des Ressources naturelles Jim Carr assure que le gouvernement fédéral n'a aucunement l'intention de reculer au sujet du nouveau processus d'évaluation environnementale auquel tous les projets de pipelines sont soumis.

M. Carr a fait cette déclaration dans la foulée de la décision de TransCanada (TSX:TRP) de suspendre l'examen de son projet de pipeline Énergie Est évalué à 15,7 milliards $.

L'entreprise albertaine annonçait, jeudi dernier, qu'elle souhaitait réévaluer la faisabilité du projet après que l'Office national de l'énergie (ONÉ) eut durci son processus d'évaluation. Celui-ci tient désormais compte de la production de gaz à effet de serre pendant la phase de construction, puis d'exploitation de l'oléoduc.

Le ministre Carr a rappelé que le gouvernement avait clairement annoncé, en janvier 2016, que les émissions de gaz à effet de serre seraient incluses dans l'évaluation des projets qui se déroulerait pendant la phase de révision du fonctionnement de l'ONÉ.

Cette révision est maintenant terminée et une décision sur le processus permanent d'évaluation environnementale sera annoncée cet automne.

M. Carr a mentionné que le gouvernement ne reviendrait pas sur sa décision d'inclure les émissions de GES dans les facteurs qui doivent être pris en considération pour déterminer si un projet est d'intérêt national ou pas.

Il a ajouté que les principes intérimaires ont permis au gouvernement d'autoriser le projet de pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!