NOUVELLES
14/09/2017 08:49 EDT | Actualisé 14/09/2017 09:00 EDT

Bruxelles promet de nouvelles aides pour encourager l'élargissement de la zone euro

La Commission européenne souhaite encourager davantage les pays européens désireux d'adhérer à l'euro avec de nouvelles aides techniques et financières qui seront précisées en décembre, a annoncé jeudi son vice-président Valdis Dombrovskis.

Mercredi, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker avait rappelé que l'euro avait "vocation à devenir la monnaie unique de toute l'Union européenne" et proposé la création "d'un instrument d'adhésion, offrant une assistance de pré-adhésion technique et parfois financière".

"Tout en maintenant des critères d'adhésion stricts (à la monnaie unique, ndlr), nous proposons un soutien technique et financier qui sera précisé lors de la présentation" d'un ensemble de réformes de la zone euro le 6 décembre, a précisé M. Dombrovskis jeudi à Tallinn, à la veille d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro et de l'Union européenne.

Parmi les pays qui pourraient bénéficier de ces aides, la Bulgarie. Aucun montant financier n'a toutefois été évoqué.

Ces deux déclarations surviennent dans un contexte de léger ralentissement de l'adhésion à l'euro, comme si la monnaie unique, malmenée par la crise grecque, attirait moins qu'avant les pays de l'UE. Les derniers pays à avoir adhéré à la monnaie unique sont les trois Etats baltes: l'Estonie en 2011, la Lettonie en 2014 et la Lituanie en 2015.

"La Commission européenne a la volonté d'encourager les Etats membres, mais si ces derniers ne le veulent pas, il n'y a pas de mécanisme les obligeant", a souligné M. Dombrovskis.

Jeudi, les dirigeants autrichiens se sont déclarés hostiles au souhait de M. Juncker de voir un maximum de pays de l'UE rejoindre la zone euro, Vienne rappelant le précédent de la crise grecque.

clp/axr/lch

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!