NOUVELLES
14/09/2017 11:15 EDT | Actualisé 14/09/2017 21:57 EDT

Brady peu inquiet pour les commotions, qu'il voit comme faisant partie du jeu

FOXBOROUGH, Mass. — Tom Brady ne s'en fait pas avec les commotions cérébrales, les voyant comme faisant partie du football, confie le quart des Patriots dans une entrevue avec CBS Sunday Morning, qui sera diffusée ce week-end.

«J'en suis conscient, dit Brady. Je suis au courant des risques qui viennent du caractère physique de notre sport.»

Dans une entrevue en mai, son épouse, la top-modèle Gisele Bundchen, avance que Brady a subi des commotions non rapportées, disant aussi être préoccupée par la santé de son mari à long terme.

Une enquête commune de la NFL et l'Association des joueurs a conclu cette semaine qu'il n'y avait pas de preuves selon lesquelles Brady ou les Pats auraient enfreint le protocole de la ligue concernant les commotions.

Cinq fois champion du Super Bowl et deux fois joueur par excellence de la ligue, Brady a connu l'une de ses meilleures campagnes l'an dernier.

Il a raté quatre matches à cause de «Deflategate», le dossier des ballons pas assez gonflés, mais il a quand même cumulé 28 passes de touché, avec seulement deux interceptions. Il a guidé la Nouvelle-Angleterre vers un cinquième titre du Super Bowl, après que l'équipe ait accusé un retard de 25 points.

CBS relate que la coanimatrice Norah O'Donnell a interviewé Brady à sa résidence en banlieue de Boston et à son complexe sportif TB12, non loin du stade des Patriots.

Le quart de 40 ans répète son souhait de jouer jusqu'à 45 ans. Ce serait une première des temps modernes pour un joueur de la NFL, à part les botteurs.

«C'est vrai que je veux quitter selon mes propres termes, mentionne t-il. Je veux pouvoir quitter en jouant de mon mieux.»

Cette année, la NFL a accepté de verser jusqu'à un milliard $ à d'anciens joueurs ayant eu un diagnostic de symptômes venant de commotions cérébrales. Ces symptômes pourraient inclure une maladie dégénérative du cerveau, appelée encéphalopathie traumatique chronique (ETC).

À la lumière d'une récente étude où on a découvert de l'ETC dans le cerveau de 110 des 111 anciens joueurs étudiés, O'Donnell demande à Brady que seront, selon lui, les effets sur la ligue.

«Je ne vais pas prétendre être capable de prédire le futur, a dit Brady. Je vais faire tout ce que je peux pour prendre soin de mon corps, en préparation des coups que je vais recevoir le dimanche.»

L'entrevue sera diffusée dimanche matin à CBS, à 9h00.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!