NOUVELLES
02/09/2017 12:32 EDT | Actualisé 02/09/2017 12:41 EDT

Un feu de forêt provoque de nouvelles évacuations dans le nord du Manitoba

WINNIPEG — La fumée causée par un feu de forêt dans le nord du Manitoba a convaincu les autorités de Garden Hills First Nation d'évacuer 1500 autres personnes à Winnipeg.

Un porte-parole de la Croix-Rouge canadienne, Jason Small, a indiqué que plus de 3500 personnes avaient déjà quitté le secteur.

M. Small a indiqué que la décision avait été prise par les autorités de Garden Hills après avoir consulté le gouvernement fédéral.

Des avions de transport militaires Hercules et des petits avions nolisés ont commencé à évacuer les personnes touchées, samedi. L'évacuation doit se poursuivre dimanche.

Dans un micromessage diffusé sur Twitter, le gouvernement du Manitoba a indiqué que l'incendie près de Wasagamack, de St. Theresa Point et de Garden Hill s'étendait sur 28 000 hectares. La pluie a eu peu d'effets sur les flammes. Environ 400 pompiers, aidés par neuf avions-citernes et 21 autres appareils, combattaient l'incendie.

Les premières personnes évacuées souffraient de graves problèmes de santé, mais celles qui le seront au cours du week-end n'en sont pas exemptes, a dit M. Small.

«D'un point de vue de la santé, ce groupe ne figurait pas parmi le plus prioritaire. (Ses membres) avaient des ennuis de santé et on devait s'en préoccuper, surtout à cause de la fumée qui s'étend dans le secteur.»

Déjà, plus de 1000 lits avaient été installés jeudi au palais des congrès de Winnipeg. Un deuxième centre d'accueil pour recevoir 900 personnes a ouvert vendredi ses portes dans un complexe de soccer intérieur. Si certains des évacués du week-end y seront logés, d'autres iront ailleurs.

«Des plus en plus de chambres se libèrent dans les hôtels. Plusieurs personnes ont aussi décidé d'aller se réfugier chez des parents et des amis», a dit M. Small.