NOUVELLES
02/09/2017 19:51 EDT | Actualisé 02/09/2017 23:01 EDT

Donaldson frappe un circuit de trois points et les Blue Jays gagnent 7-2

BALTIMORE — Une solide frappe a non seulement mis fin à la soirée de travail du partant des Blue Jays de Toronto, Marcus Stroman, elle s'est avérée le point tournant pour les Orioles de Baltimore.

Josh Donaldson a claqué une longue balle de trois points et les Blue Jays ont surmonté la perte de Stroman pour l'emporter 7-2 contre les Orioles, samedi soir.

Stroman a été atteint au coude droit par une flèche provenant du bâton de Mark Trumbo, en deuxième manche. Le lanceur droitier s'est immédiatement effondré au sol.

«Évidemment, tu paniques un peu au début. C'est comme si mon bras avait explosé, a fait savoir Stroman. Quand j'ai vu que je pouvais refermer ma main et que j'avais de la force dans mon poignet et ma main, je me suis senti un peu mieux.»

Stroman a été remplacé par DeMarco Hale, qui lui-même remplaçait le gérant John Gibbons.

«Il croyait qu'il allait être capable de lancer, mais nous avons vu une ecchymose sur son bras alors il ne faisait aucun doute dans mon esprit qu'il devait quitter la rencontre», a observé Hale.

Stroman aurait été victime d'une contusion, selon les résultats d'un examen aux rayons X.

Matt Dermody (2-0) s'est amené au monticule pendant deux manches et un tiers avant que Luis Santos accorde un point et deux coups sûrs en trois manches et un tiers. Il s'agissait du premier match en carrière dans les Majeures de Santos.

Les Orioles auraient peut-être connu plus de succès contre Stroman que contre les espoirs torontois qui ont suivi.

«C'est un très bon lanceur alors tu te prépares pour ses tirs, a mentionné le joueur des Orioles Seth Smith. Quand il n'est plus au monticule, ça change la dynamique de la partie.»

Le gérant des Orioles, Buck Showalter, n'a pas voulu trouver d'excuse pour la mauvaise performance des siens, mais il a exprimé son dédain concernant les formations élargies et leur impact sur la poussée des Orioles vers les séries éliminatoires.

«C'est difficile à digérer. C'est une autre chose que ceux qui pratiquent ce sport n'aiment pas à ce temps-ci de la saison, a-t-il affirmé. C'est comme ça et toutes les équipes sont sujettes aux mêmes règlements.»

Smith a frappé un circuit pour les Orioles, qui ont glissé à deux matchs et demi des Twins du Minnesota et du deuxième rang donnant accès à la partie éliminatoire de l'Américaine.

Kevin Pillar et Darwin Barney ont également claqué une longue balle pour les Blue Jays, qui ont gagné deux de leurs trois derniers matchs.

Les visiteurs s'accrochaient à une avance de deux points quand Donaldson a produit trois points en septième manche en catapultant une offrande de Richard Rodriguez, qui effectuait ses débuts dans les Majeures. Barney a frappé un circuit de deux points en huitième.

Le partant des Orioles, Wade Miley (8-11), a alloué un circuit en solo à Pillar en cinquième manche et un sacrifice à Kendrys Morales, en sixième. Il montre un dossier de 1-3 cette saison contre les Blue Jays.

«Je veux simplement aller au monticule et nous donner une chance de gagner, a-t-il indiqué. Évidemment, je n'ai pas été en mesure de réussir ça ce soir.»