NOUVELLES
02/09/2017 13:54 EDT | Actualisé 02/09/2017 14:20 EDT

Cambodge: le leader de l'opposition arrêté pour "trahison"

Le leader de l'opposition cambodgienne Kem Sokha, accusé de trahison, a été arrêté tôt dimanche, a annoncé le gouvernement dans un communiqué, dernier épisode d'une série de procédures judiciaires contre les opposants du Premier ministre Hun Sen avant les élections de 2018.

Le communiqué du gouvernement a évoqué une "conspiration secrète entre Kem Sokha, son groupe et des étrangers fait du tort au Cambodge".

"Cette conspiration secrète est un acte de trahison", poursuit le communiqué sans fournir de détails le crime présumé.

Kem Sokha est le leader du principal parti d'opposition, le CNRP.

Les législatives de juillet 2018 sont un test majeur pour l'homme fort du Cambodge, âgé de 65 ans, qui ne cesse de durcir le ton contre l'opposition et les défenseurs des droits de l'homme.

L'opposition a réalisé une percée remarquée aux élections municipales de juin au Cambodge, un signe inquiétant pour celui qui est au pouvoir depuis la chute des Khmers rouges.

suy/apj/eb/fjb