NOUVELLES
29/08/2017 12:58 EDT | Actualisé 29/08/2017 13:04 EDT

Peuples autochtones: le juge René Dussault salue le geste de Justin Trudeau

OTTAWA — Il n'est jamais trop tard pour bien faire, selon le coprésident de la Commission royale sur les peuples autochtones, René Dussault, qui se réjouit que l'une des recommandations-clés de son rapport sera appliquée 20 ans après sa publication.

Il y a à son avis un contexte favorable qui n'existait pas lors de la publication du rapport de la commission en 1996.

Le premier ministre Justin Trudeau a profité d'un remaniement ministériel, lundi, pour effectuer une refonte du ministère des Affaires autochtones et du Nord jugé trop colonial.

Deux ministres sont désormais responsables de ce dossier. Carolyn Bennett est devenue ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord. Jane Philpott, quant à elle, est devenue ministre des Services aux Autochtones.

Depuis la publication des cinq tomes du volumineux rapport de la Commission royale sur les peuples autochtones, certaines de ses 440 recommandations sur les politiques sociales et les langues avaient été appliquées, mais il s'agissait de recommandations secondaires.

Une large part de celles qui n'ont pas été retenues sont toujours pertinentes, selon le juge qui avait 56 ans à l'époque. Il en a aujourd'hui 77.

René Dussault rappelle que la dissolution du ministère des Affaires autochtones proposée par les sept commissaires visait à changer le système pour permettre à un ministre d'avoir une vue d'ensemble sur tous les services aux Autochtones fournis par divers ministères et ainsi améliorer leurs conditions de vie immédiates.

Il considère cette recommandation comme la porte d'entrée qui permettra de changer les relations entre les Autochtones et le gouvernement.

La Commission royale sur les peuples autochtones avait été créée en 1991 par le gouvernement de Brian Mulroney dans la foulée de la crise d'Oka.