NOUVELLES
29/08/2017 12:58 EDT | Actualisé 29/08/2017 13:03 EDT

La Banque de Montréal et la Scotia surpassent les attentes au 3e trimestre

TORONTO — La Banque Scotia voit dans ses plus récents résultats trimestriels de bonnes raisons d'être optimiste quant aux perspectives de croissance économique du Canada.

Selon le vice-président de sa division des services bancaires canadiens, James McPhedran, les perspectives nationales «s'améliorent constamment depuis janvier ou février», alimentées par les sentiments positifs, particulièrement ceux de ses clients d'affaires.

«Certainement, lorsque je discute avec des consommateurs commerciaux à travers le pays, ils se sentent assez bien par rapport aux perspectives du pays», a indiqué M. McPhedran aux analystes lors d'une conférence téléphonique au sujet des résultats du troisième trimestre.

«Ce n'est pas partout, mais je crois que le moral est assez bon et nous le voyons dans nos résultats.»

La Banque Scotia a fait état d'améliorations dans ses activités de détail au pays, lesquelles ont été partiellement alimentées par la croissance des prêts.

Cependant, plusieurs observateurs notent que les niveaux d'endettement se trouvent à des sommets et qu'un choc économique potentiel pourrait nuire à la capacité de remboursement de certains ménages canadiens.

«Ce que nous observons dans les taux de délinquance des consommateurs est une tendance anticipée depuis longtemps et très importante, qui mérite notre attention», a ajouté M. McPhedran.

La Banque Scotia (TSX:BNS) et la Banque de Montréal (TSX:BMO) ont toutes deux dévoilé mardi des résultats supérieurs aux attentes des analystes pour leur troisième trimestre.

La Scotia a affiché un bénéfice net de 2,1 milliards $ pour le trimestre clos le 31 juillet, en hausse de sept pour cent par rapport à la même période l'an dernier. Elle a en outre annoncé une hausse d'environ quatre pour cent de son dividende trimestriel.

De son côté, la Banque de Montréal a engrangé un bénéfice net de près de 1,4 milliard $ au cours de la même période, ce qui représentait une croissance de 11 pour cent par rapport à l'an dernier. Son dividende reste cependant inchangé.

L'analyste John Aiken, de la firme Barclays Capital, a indiqué dans des notes distinctes, destinées à ses clients, que les deux banques avaient mieux fait que prévu.

Les résultats trimestriels de la Banque Royale (TSX:RY) et de la Banque CIBC (TSX:CM), dévoilés la semaine dernière, avaient aussi surpassé les attentes.

La Banque Nationale (TSX:NA) publiera mercredi ses résultats financiers pour le troisième trimestre, tandis que la Banque TD (TSX:TD) fera de même jeudi.

La Banque Scotia a indiqué mardi que sa vigueur était attribuable à ses divisions de services bancaires canadienne et internationale, tandis que son groupe des marchés mondiaux a vu son bénéfice net croître à une cadence plus modeste par rapport à l'an dernier.

Les services bancaires canadiens ont aussi été un point fort des résultats de la Banque de Montréal, tout comme ses activités de gestion de patrimoine. Les résultats de sa division des services bancaires aux États-Unis étaient stables par rapport au troisième trimestre de l'an dernier, tandis que le profit net de sa division des marchés des capitaux a diminué.