NOUVELLES
29/08/2017 15:59 EDT | Actualisé 29/08/2017 16:22 EDT

L'Union européenne accuse la Pologne de menacer la règle de droit

BRUXELLES — L'Union européenne (UE) et l'Allemagne ont critiqué le gouvernement polonais, mardi, l'accusant de menacer la règle de droit dans le pays et la chancelière allemande, Angela Merkel, a même suggéré que son attitude pourrait compromettre la collaboration dans le bloc de 28 pays.

Mme Merkel a déclaré que le litige entre Varsovie et Bruxelles concernant les changements apportés au système de justice polonais touchait «à la base de la coopération au sein de l'Union européenne».

La branche exécutive de l'UE a par ailleurs rejeté l'argument de la Pologne selon lequel l'union n'a pas à s'occuper des affaires internes d'un pays, soulignant qu'elle considérait que des normes démocratiques étaient menacées.

La Commission européenne critique la Pologne depuis que le parti Droit et justice de Jaroslaw Kaczynski a pris le pouvoir il y a deux ans, jugeant qu'il y a des failles dans la règle de droit. L'un des points litigieux concerne l'initiative du gouvernement pour que le système des tribunaux soit contrôlé par le parti au pouvoir.

La commission, qui s'est fait l'écho des détracteurs du gouvernement en Pologne, craint que cette mesure ne menace l'indépendance des juges et n'augmente les cas d'ingérence du gouvernement.

La première ministre polonaise, Beata Szydlo, a qualifié ces critiques «d'injustes» dans une vidéo partagée mardi sur Twitter.

Mme Szydlo martèle que la Pologne «respecte la règle de droit et est une nation démocratique», ainsi qu'un pays membre de l'UE «guidé par la solidarité» et prêt à défendre les valeurs de l'union.