NOUVELLES
29/08/2017 02:42 EDT | Actualisé 29/08/2017 03:00 EDT

L'UE dénonce le tir de missile nord-coréen, appelle à la retenue (Mogherini)

La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Federica Mogherini, a vivement dénoncé mardi le nouveau tir par la Corée du Nord d'un missile qui a survolé le Japon, et exhorté Pyongyang à "s'abstenir de toute nouvelle action provocatrice".

Selon les autorités nippones, le missile a survolé lundi soir l'île de Hokkaido (nord) et est tombé ensuite dans les eaux de l'océan Pacifique, à 1.180 km à l'est des côtes japonaises, sans causer de dommage à des avions ou des navires dans la zone.

"Ces actions constituent des violations manifestes des obligations internationales de la République démocratique de Corée du Nord telles qu'établies dans plusieurs résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU", a tancé Mme Mogherini dans un communiqué, en proclamant son "plein soutien au Japon et au peuple japonais face à cette menace directe".

Ce tir, qui intervient après plusieurs semaines de tensions et d'escalade verbale entre Washington et Pyongyang, "représente une menace grave pour la paix et la sécurité internationales", a estimé Mme Mogherini, appelant Pyongyang à "s'abstenir de toute nouvelle action provocatrice qui pourrait encore accroître les tensions régionales et globales".

L'UE "appuie pleinement les appels à une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU" ce mardi, a précisé Mme Mogherini. "Il est essentiel que la communauté internationale soit unie pour répondre à ce défi", a-t-elle indiqué.

L'UE, qui a déjà adopté un large éventail de sanctions contre le régime nord-coréen, "considérera une nouvelle réponse appropriée" après ce tir de missile, a ajouté la Haute représentante de l'UE.

axr/at